CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
29 mars 2016Organismes professionnels

Les allégations cosmétiques en règle, selon Cosmetics Europe Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© L'Observatoire des Cosmétiques

Cosmetics Europe, qui représente les intérêts de l’industrie cosmétique au niveau européen, a publié en 2016 les résultats de sa première enquête sur la conformité des publicités cosmétiques. Conclusion : 91 % d’entre elles seraient en règle. Un motif de satisfaction pour l’industrie alors que les allégations sont toujours sous la surveillance de l’Union européenne.

Temps de lecture : ~ 3 minutes

Communiqué de Cosmetics Europe

Cosmetics Europe est heureuse de communiquer les résultats de son premier audit indépendant, effectué par l’EASA (European Advertising Standards Alliance - Alliance Européenne pour l’Éthique en Publicité), sur la conformité de l’industrie à sa Charte de la publicité responsable (Charter and Guiding Principles on Responsible Advertising and Marketing Communications) de 2012. Cet audit a également vérifié la conformité des publicités aux règles d’autorégulation et aux lois nationales ainsi qu’aux exigences européennes (le Code de la Chambre Internationale de Commerce de 2011, le règlement 655/2013 et ses lignes directrices, et toutes les réglementations nationales pertinentes). Il a été mené dans six pays européens représentatifs (France, Hongrie, Italie, Pologne, Suède et Royaume-Uni).

Le rapport de l’EASA conclut que 91 % des publicités pour les produits cosmétiques sont en conformité avec toutes ces règles. Au total, 1 861 publicités, diffusées durant les mois de septembre 2014, mars et juin 2015, ont été étudiées, dont 577 pour la télévision et 1 284 pour les supports imprimés.

“Nous sommes heureux d’avoir entrepris la première enquête sur la conformité des publicités pour le secteur cosmétique”, a commenté le Dr. Oliver Gray, Directeur Général de l’EASA. “C’est une des enquêtes les plus importantes que l’EASA ait mené. Nous espérons que ses résultats aideront à améliorer encore les pratiques de publicité responsable en Europe”.

Selon Loïc Armand, le Président de Cosmetics Europe : “Le haut niveau de conformité révélé par le rapport de l’EASA reflète l’efficacité de l’autorégulation par l’industrie et le rôle crucial qu’elle joue dans le système global européen de réglementation de la publicité cosmétique. Et le système marche bien ! Mais notre industrie n’entend pas s’arrêter là. Cosmetics Europe est déterminé à promouvoir toujours plus d’améliorations dans les pratiques publicitaires de l’industrie, au travers de la conformité au cadre réglementaire et d’autorégulation, et tirera les leçons des résultats de l’audit de l’EASA pour l’avenir”.

FP

Tous les articles (111)