CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
27 octobre 2015Organismes professionnels

Micro-plastiques : Cosmetics Europe appelle à ne plus les utiliser Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© Thinkstock/L'Observatoire des Cosmétiques

Le 21 octobre 2015, Cosmetics Europe a publié une recommandation sur les microparticules de plastique. Prenant en compte les inquiétudes du public concernant les débris plastiques dans l'environnement marin, l'association européenne des industries cosmétiques appelle ses membres à ne plus les utiliser dans les produits cosmétiques d'ici 2020.

Temps de lecture : ~ 3 minutes

Communiqué de Cosmetics Europe

La présence et la persistance de débris plastiques dans l'environnement marin et les rivières suscitent de plus en plus d'inquiétudes dans le public. Plusieurs sources de tels débris ont été identifiées et évaluées. Les études scientifiques indiquent que la grande majorité des petites particules de plastique retrouvées dans les océans proviennent de la dégradation de matériaux plastiques.

Bien que souvent pointé du doigt dans le débat sur les déchets marins, l'utilisation de microparticules de plastique solides dans les produits cosmétiques est considérée comme limitée par rapport aux autres sources.

Plusieurs entreprises membres de Cosmetics Europe ont publiquement indiqué leur intention de cesser de les utiliser dans les produits cosmétiques qui peuvent être rejetés dans l'environnement aquatique, quand des alternatives existent.

En conséquence, pour engager l'ensemble des membres de Cosmetic Europe et pour faciliter de bonnes pratiques globales du secteur, l'association européenne des industries cosmétiques a publié la recommandation suivante : cesser d'utiliser, dans les produits cosmétiques à rincer destinés à l'exfoliation et au nettoyage de la peau, d'ici 2020, les particules de plastiques synthétiques solides qui ne sont pas biodégradables dans l'environnement marin.

Cosmetics Europe ajoute qu'elle se tient prête à travailler en collaboration avec les autorités européennes pour réunir les données scientifiques permettant une évaluation du problème. Des connaissances qui faciliteront la prise d'une décision scientifique et la priorisation des mesures à prendre pour un réel bénéfice environnemental, par la réduction de la quantité de débris plastiques dans les océans.

Commentaire de Loïc Armand, Président de Cosmetics Europe : " En adoptant cette recommandation, Cosmetics Europe et ses membres répondent à une préoccupation du public et s'engagent à travailler avec les législateurs sur le problème des microparticules plastiques sur des bases scientifiques. Nous nous engageons également à construire, avec les autres associations internationales, un alignement global de l'industrie cosmétique sur ce point ".

Pour aller plus loin
• Voir Cosmetics Europe issues a recommendation on solid plastic particles (plastic micro particles) , 21/10/15, sur le site Internet de Cosmetics Europe.

© L'Observatoire des Cosmétiques

Tous les articles (110)