CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
1 septembre 2015Organismes professionnels

Mon ingrédient cosmétique est-il OGM ? pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© Thinkstock/L'Observatoire des Cosmétiques

Le statut, OGM ou non, d'un ingrédient cosmétique, doit parfois être connu. Pour répondre aux exigences de certaines certifications bio ou aux questions des consommateurs, pour savoir aussi ce qu'on peut écrire sur l'étiquette d'un produit. Mais la question peut s'avérer un peu complexe. Pour aider les entreprises à y répondre justement, l'EFfCI vient de publier un document d'information.

Temps de lecture : ~ 4 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Ce document, intitulé Information document on genetic modification in relation to cosmetic ingredients , vient d'être publié sur le site Internet de l'EFfCI ( European Federation for Cosmetic Ingredients).

Il replace d'abord le problème des OGM dans le contexte cosmétique et rappelle que " La grande majorité des cultures génétiquement modifiées est utilisée dans l'alimentation animale ou humaine, et des réglementations détaillées pour l'étiquetage et la traçabilité ont été élaborées dans ces secteurs. Bien que rien de semblable ne soit actuellement en place pour les cosmétiques, les consommateurs demandent souvent des informations sur le statut OGM d'un produit avant l'achat. La technologie des OGM est toujours un sujet de controverses, autant dans la sphère publique que politique, autour des questions sur la sécurité ou d'éthique. […] Ce qui peut inciter les consommateurs à refuser les produits contenant des OGM ou dont le processus d'obtention a fait intervenir des techniques de modification génétique.
Dans ce contexte, certains organismes certificateurs pour les matières premières "bio" ou "naturelles" demandent des informations précises  sur le statut OGM des ingrédients cosmétiques
".

La mention "Sans OGM"

En cas d'utilisation de cette mention, il faut se rappeler qu'elle n'est ...