CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
22 juin 2015Organismes professionnels

Réunion… alcoolique à la FEBEA pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© L'Observatoire des Cosmétiques

Est-il à consommer avec autant de modération quand il est appliqué sur la peau, via un cosmétique, que quand il est bu, au verre ou à la bouteille ? Des menaces planent en tout cas sur le statut de l'éthanol en cosmétique. Et c'est pour répondre aux questions qu'elles posent que la FEBEA organise une réunion d'information sur le sujet le 29 juin 2015.

Temps de lecture : ~ 2 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

" La cosmétique sans alcool n'est pas envisageable ", affirme la Fédération des entreprises de la beauté dans sa présentation de cet événement. " Sans alcool, pas de parfum, ou presque… ".
Et on peut ajouter : beaucoup d'autres produits cosmétiques dont il faudrait revoir assez sèchement les formules, beaucoup de matières premières dont les procédés d'extraction seraient au régime sec…

Pourquoi cet ingrédient est-il utilisé et paraît-il indispensable en cosmétique ? Quelles sont les données disponibles pour l'évaluation de sa sécurité par voie cutanée ? Quelles sont les modifications envisagées du côté des procédés de sa dénaturation et quelles en sont les conséquences ? Comment s'approvisionner en éthanol ?
Et, bien sûr, quelles actions l'industrie européenne a-t-elle engagées pour défendre son utilisation en cosmétique ?

Pour répondre à ces questions, la FEBEA a réuni des experts d'horizons différents pour un programme exhaustif sur les problèmes que pose l'alcool.
Parmi les intervenants :
• La Direction Générale des douanes et des droits indirects (pour traiter de la dénaturation de l'alcool),
• des fabricants : Sandrine Milesi de Clarins évoquera les utilisations de l'éthanol…,
• un fournisseur pour traiter de l'approvisionnement,
• un médecin dressera un tableau des données cliniques et épidémiologiques de l'alcoolisme,
• une ...