CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
8 février 2017Produits

Le cold cream du IIIe millénaire Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Le cold cream a été et reste un des monuments de la cosmétique. Ce produit qui devait être gardé au froid, ou qui faisait froid à l’application, ou les deux, a fait bien des émules. Il reste une référence. Aujourd’hui, dans la série "Les concepts oubliés", Stéphanie Machon nous raconte l’histoire d’un projet qu’elle a bien connu et qui aurait pu être le cold cream du IIIe millénaire, c’est à dire un produit référent. Certes, la formulation est bien plus moderne, et les ingrédients sont spécifiques et très travaillés, mais l'idée de cette crème froide renvoie malgré tout à ce concept de cold-cream.

Temps de lecture : ~ 16 minutes

Lancé en septembre 2004, Ice Source ® est un soin cosmétique issu d’une technologie unique et multi-brevetée de refroidissement ultra-rapide. Fruit de cinq années de recherches, ce refroidissement quasi-instantané, sans apport extérieur d'énergie, permet de faire chuter la température de la crème de 20°C, en quelques instants, boostant son effet liftant qui devient visible à l’œil nu !
Merci à Stéphanie Machon et en route pour une bien belle histoire.

Jean Claude Le Joliff

Ice Source ® :"L’innovation qui venait du froid"

Ice Source : Naissance d’une innovation technico-cosmétique(1)

Flash back : l’histoire commence en été 2000 à Los Angeles et son point de départ est… la chaleur. Car dans cette région du globe, il fait chaud, et l’homme à l’origine du projet doit se contenter d’une boisson tiède. Cet ingénieur astucieux rêve alors de concevoir une canette qui rafraîchit son contenu. Retour à ses cours de thermodynamique, détour par l’Agence Spatiale Européenne pour conforter ses calculs, et il crée la société Thermagen pour abriter sa technologie, le "High Speed Cooling Effect". Afin de proposer son invention à de grandes marques de boissons, il parcourt le monde, des laboratoires R&D en directions marketing. Hélas ! Sans doute trop complexe pour être parfaitement comprise et trop dispendieuse pour être rentabilisée par l’industrie du food, son invention est accueillie… froidement. Pourtant, le système fonctionne, la boisson est rafraîchie 70 fois plus rapidement qu’avec un réfrigérateur, sans aucun apport extérieur d’énergie, sans substance chimique. La démonstration est d’ailleurs faite sur les pistes du Paris-Dakar 2001 où les concurrents, dont Henri Pescarolo, sont stupéfaits.

Rencontre avec la cosmétique

C’est en septembre 2003, au cours de Cosmeeting, que cet ingénieur prend le virage de la cosmétique. Ce boîtier intrigue et excite la curiosité des plus grandes marques de cosmétique. Mais l’innovation est telle qu’elle ne trouve pas sa place aussi facilement dans les développements préprogrammés. Sans parler du coût d’investissement représentant un risque que personne ne souhaite prendre. Durant ce salon, un laboratoire qui élabore des concepts développe et fabrique des produits cosmétiques, Cosnessens, s’intéresse à cette invention. Et de cette rencontre émerge l’idée originale d’Ice Source ® .

Dimensions scientifiques et technologiques

Elles sont essentiellement apportées au projet par Cosnessens, lauréat de l’ANVAR en 2001 (liées à la formulation), et Thermagen (liées au packaging refroidissant), toutes deux labellisées Jeunes Entreprises Innovantes.

La technologie de Thermagen repose sur un principe physique naturel connu depuis des millénaires : l’évaporation d’eau produit du froid. C’est ainsi que nos ancêtres gardaient l’eau au frais. Ce phénomène est accéléré sous vide où la vapeur peut se déplacer à grande vitesse. Pour activer ce phénomène, Thermagen utilise une céramique technique spéciale qui a la capacité de capter de très grandes quantités de molécules d’eau sous vide. L’association de ces éléments (l’évaporation d’eau sous vide entretenue par le biais d’un agent dessicatif) est connue par les physiciens sous le nom de "Sorption Cooling". Thermagen a maîtrisé ce principe de refroidissement pour le rendre compatible avec une production destinée au grand public. Cette technologie, pour être maîtrisée, a nécessité l’utilisation de moyens de simulations particuliers, habituellement destinés à la mise au point des moteurs de la fusée Ariane. Ceci a été rendu possible grâce au programme de transfert de technologies de l’Agence Spatiale Européenne, selon le Business plan Icy Beauty, de mai 2005(2).

Schéma explicatif du phénomène du refroidissement ultra rapide lors de l’activation du pot : c omment ça marche ?(3)

Il faut retourner le pot. Une fois la tête en bas et le clic du bouton poussoir déclenché, voici ce qu’il se passe : le bouton déplace un cylindre qui ouvre une valve. La séparation entre les deux compartiments cède. La vapeur d'eau est aspirée par une céramique sous vide, préalablement asséchée grâce à une différence de pression ; cette vapeur transporte avec elle la chaleur de la crème et la dépose sur la céramique ; la crème refroidit très vite tandis que la céramique se réchauffe (on peut sentir la chaleur sur le fond du pot).

Pour Thermagen, il fallait également adapter la ligne de production aux standards de la cosmétique de luxe. En fait, une des raisons pour lesquelles l’application de cette technologie au domaine des boissons a échoué est que la chaîne de production était encore peu performante. Impossible de "cracher" 100 000 canettes par jour. Choisir le marché cosmétique de luxe permettait, fort judicieusement, de réduire les besoins.

Cosnessens de son coté innove.
• Sur la galénique : le laboratoire a mis au point un process d’émulsification par PIT (température d’inversion de phase) dont le résultat est baptisé Métamulsion ® . C’est une émulsion favorisant l’encapsulation d’actifs lipophiles dans une phase continue aqueuse, dont le toucher est frais et léger. Elle allie une préhension remarquable à un étalement facile. La finesse et l’organisation de la dispersion de l’huile dans l’eau en fait une forme furtive, fluide et fraîche comme l’eau. Elle est rapidement absorbée dans l’épiderme sans impression collante ou grasse (malgré des taux d’incorporation de corps gras élevé) laissant un film sec, doux et invisible. La taille minuscule des globules est un gage supplémentaire de stabilité dans cette forme galénique. En effet, le volume des globules de la phase grasse de la Métamulsion ® est jusqu’à 1 000 fois plus petit que celui d’une émulsion traditionnelle. La Métamulsion ® est donc un véritable vecteur d’actifs lipophiles, notamment du polymère lipidique de la formule (cf. ci-après).
• Sur les actifs : Cosnessens y a incorporé également des actifs les mieux adaptés en termes de résultats cliniques et en ligne avec le concept, notamment :
> un Cryo-extrait ® de framboise d’Arctique exclusif : il est spécialement sourcé en Laponie et obtenu à partir de baies sauvages congelées sur leur lieu de cueillette selon un process de cryogénie breveté (source : Dossiers de Presse Ice Source, septembre 2004 et Icy Beauty, novembre 2005)(4). Les molécules actives (anthocyanes, tanins et acides organiques) sont ainsi préservées et leur efficacité est cinq à dix fois supérieure à celle des molécules obtenues à partir de plantes sèches ;
> un polymère lipidique, principal responsable de l’effet liftant. Ice Source ® contient de la Viamérine ®  2500 (Oleic/Linoleic/Linolenic polyglycerides) pour l’action mécanique de lifting. En effet, le froid cristallise les lipides (modification de sa structure 3D) qui se contractent et emprisonnent les molécules qui sont autour d’eux (eau ou actifs). Un refroidissement modéré (réfrigérateur) donne des cristaux beta, structure plus volumineuse et complexe (prismes ou éventails) peu assimilables par la peau. Alors qu’un refroidissement "flash", celui généré par le boîtier d’Ice Source ® , donne des cristaux alpha présentant une forte affinité avec la peau. Au contact de la chaleur cutanée, les lipides se réchauffent et reprennent leur forme et leur volume initiaux, repulpant ainsi la peau de l’intérieur. La Métamulsion ® libère alors les actifs et l’eau qu’elle a transportés.

Schéma représentant l’effet du complexe lipidique sur la peau

En outre, l’application d’une crème à une température proche de 0°C tonifie instantanément les tissus et "réveille" les cellules cutanées.

Ice Source ® était né

Les pots d’Ice Source ® produits à cette époque sont encore des prototypes. Astucieusement, les créateurs les transforment en une série limitée, numérotée de 1 à 599, dont l’emballage secondaire, en plexis incolore, transparent et gravé, est scellé par une bague métallique (au lieu de la boîte carton classique prévue ensuite). Pour ajouter à la rareté et à la préciosité, les n° 1 à 10 sont envoyés dans des musées, dont le Moma à New York, comme produits emblématiques d’une nouvelle génération de cosmétiques. Unanimement saluée par la presse et la profession, Ice Source ® a connu un engouement visible dès la conférence de presse de lancement. La réaction majoritairement constatée est un mélange enthousiaste d’étonnement et d’admiration. Les qualificatifs les plus souvent employés sont "bluffant", "magique"… Dans le milieu des cosmétologues et des marques, les réactions sont orientées vers une prise de conscience de l’existence de nouvelles pistes de recherche dans la cosmétologie, une demande croissante d’accès à la technologie de Thermagen pour tenter de reproduire la performance d’Ice Source ® .

Ainsi, la marque Ice-Source ® , inconnue avant le 21 septembre 2004, a été propulsée dans des points de vente prestigieux. Un écueil à la vente était, à l’époque, l’absence d’échantillon permettant d’essayer le produit puisqu’une fois "activé", le pot n’est plus réutilisable. Thermagen a donc dû prévoir la mise au point d’un outil permettant de reproduire l’effet de refroidissement flash sur des échantillons afin de pouvoir aider la vente. C’est le High Speed Cooler : boîte munie d’un tiroir où est introduite une dose d’essai qui en ressort froide (2°C). Un miroir surplombe cette "boîte" pour permettre à la cliente d’appliquer Ice Source ® sur le lieu de vente.

Effet Spectaculaire + Plaisir Sensoriel Extrême + Réelle Performance + Rareté du luxe =
Ice Source® qui répond donc à une équation magique d’espoir


Le Marketing Mix

• Le produit
Conçu avec une insistance forte sur son packaging, sa formule et le choix des actifs : interactivité, sensorialité et efficacité sont les maître-mots.

• La distribution
Sélective et alternative : points de vente prestigieux, concepts stores en France et également à l’étranger, spas et instituts de beauté d’exception, mais aussi site web.

• La promotion
Quasi-exclusivement réalisée par le biais des retombées presse et du bouche à oreille, pour maintenir l'authenticité du message. L'idée véhiculée est que ceux qui ont testé les produits sont les mieux placés pour en parler et diffuser une image de marque. Sur les points de vente, la promotion se fait essentiellement par le biais d'un appareillage exclusif et breveté, le High Speed Cooler, qui permet de reproduire un refroidissement ultra-rapide sur des doses d'essai. L’application de cette dose se fait sur la moitié du visage et c'est cette expérience de la beauté visible et vécue immédiatement qui assure la meilleure promotion des produits.

• Le prix
La politique de prix est en ligne avec le positionnement haut de gamme de la marque et l'investissement requis pour développer la technologie innovante et la précieuse formule. Elle reflète la rareté, l'excellence, l’efficacité et la haute technologie d’Ice Source ® .
Prix public recommandé : 180 € TTC pour une contenance de 22 ml.

Ice Source ® , véritable innovation de rupture

"Conjuguer l’innovation à tous les stades du processus créatif", titre La Tribune du 2 février 2005, à propos d’Ice Source ® .

Dans le secteur des cosmétiques, l’innovation la plus courante est dite "de continuité" ou "incrémentale". Cette innovation-produit ne bouleverse pas les conditions d'usage et l'état de la technique, mais y apporte une amélioration sensible. En ce qui concerne Ice Source ® , il s’agit plutôt d’innovation technologique ou innovation de rupture. Inspirée des brevets et de recherches sur un actif, un process, elle est dite de "rupture" puisqu'elle modifie les conditions d'utilisation du consommateur, qu'elle s'accompagne d'un bouleversement technologique et que tous les professionnels de ce secteur et les journalistes en parlent.
La société Icy Beauty a su, par la suite, faire vivre son innovation en animant et rythmant son actualité de nouveautés pour continuer à fidéliser ses clients et faire parler d’elle.

"La beauté donne des frissons"(5)

Le développement d’une gamme complémentaire de produits fondés sur l’assemblage de compétences fédérées au sein d’Icy Beauty fut prévu dès septembre 2004. Cela donne naissance à la première "Engineer brand" (dans la lignée des Doctor brands), sortie en novembre 2005:
• Nouvelles formulations uniques pour des soins particuliers (Ice Source® Peaux Sèches et Ice Source® For Men)
• Nouveaux soins d’accompagnement non auto-réfrigérants, exclusifs (Préparations Cosmétiques Gommante, Illuminante, Désaltérante, Purifiante) pour préparer la peau de manière optimale.
• Lancement des 1ères monodoses auto-réfrigérantes (RE:SET pour les globe-trotters et PLAY&REWIND pour les jet-setters), décembre 2006.

Conclusion

La prouesse d’Ice-Source® réside dans l’assemblage subtil d’une technologie de refroidissement nomade qui active une crème liftante. Il n’existe pas, à ce jour, de produit équivalent. La recherche sur les emballages auto-réfrigérants existait dans le monde, depuis plus de 25 ans, mais aucune équipe n’avait encore réussi à intégrer la technologie nécessaire à la réalisation d’un objet compact et compatible avec les contraintes industrielles et les désirs du marché de la cosmétique. Aujourd’hui, Icy Beauty n’existe plus bien qu’en mai 2005, la société présentait un business plan prometteur. Construit sur la naissance d’Ice Source ® , et tout imprégné de l’optimisme du même rose que la crème, il s’ouvrait sur ces mots d’espoir de La Tribune du 2 février 2005 : " Associations d’expertises, structures hiérarchiques courtes, logistique minimaliste… ce type de structure souple et réactive préfigure peut-être les nouveaux ‘business models’ de demain".

Sources
 1. "Saga : Ice Source, Naissance d’une innovation technico-cosmétique", Beyond Beauty Mag, janvier 2005.
 2. Business plan ICY BEAUTY, mai 2005
 3. "Le froid Actif, comment ça marche ?" Présentation ICY BEAUTY
 4. Dossiers de Presse ICE SOURCE (septembre 2004) et ICY BEAUTY (novembre 2005)
 5. Dossiers de Presse ICE SOURCE (septembre 2004) et ICY BEAUTY (novembre 2005)

Nous devons cette nouvelle contribution à Stéphanie Machon.
Stéphanie est Docteur en Pharmacie. Après un parcours dans le marketing des matières premières, Stéphanie cofonde Cosnessens en 2001, laboratoire d’élaboration de concepts, développement et fabrication de produits cosmétiques pour les marques. Dans l’industrie cosmétique depuis plus de 18 ans, avec un profil d’entrepreneur, elle lance Make It Bloom ! en 2010, son activité de conseil. Elle favorise l’éclosion et la croissance de nombreux projets en marketing et innovation de jeunes pousses comme de grands groupes. Elle accompagne des marques B-to-B, grand public ou des acteurs du luxe dans des voies de stratégie ou opérationnelles. Également diplômée en créativité et innovation, maîtrisant l’ensemble de la conception d’une marque beauté, elle fait partager sa vision design global et assure la cohérence transversale dans tous les domaines liés à la création.

© Cosmétothèque® – Tous droits réservés

Tous les articles (28)