CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
23 octobre 2018Publications scientifiques

Boire du café pour prévenir la rosacée ? Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Boire du café pour prévenir la rosacée ?

Des recherches internationales ont montré que la caféine pourrait aider à prévenir la rosacée, une maladie dermatologique chronique qui entraîne des rougeurs disgracieuses sur le visage. Cette étude, menée par des chercheurs américains, canadiens et chinois, a pris en compte des données concernant 82737 femmes, des données ayant trait à leur consommation de café, de thé et de chocolat, qui contiennent tous de la caféine.

Temps de lecture : ~ 2 minutes

Les résultats, parus le 17 octobre 2018 dans la revue JAMA Dermatology, ont montré qu’il existait une association forte entre la consommation de caféine provenant du café et un risque abaissé de rosacée. Les personnes qui consommaient au moins quatre cafés par jour enregistraient un risque plus faible de souffrir de cette maladie en comparaison avec celles qui buvaient moins d’un café par mois.
Cette étonnante association restait valable même après que les chercheurs eurent pris en compte d’autres facteurs de risques de cette maladie.

En revanche, les scientifiques n’ont pas trouvé d’association significative entre la caféine émanant d’autres boissons ou aliments (comme le thé, les sodas ou le chocolat) et la baisse du risque de rosacée. La consommation de café décaféiné ne faisait pas non plus baisser le risque de développer cette maladie de peau.

Par le passé, la caféine a été considérée comme pouvant être un déclencheur potentiel de la rosacée, tout comme les boissons chaudes, les plats épicés, l’exercice vigoureux et les facteurs hormonaux. Mais les chercheurs ont noté que les résultats émanant d’études précédentes sur les effets de la caféine sur la rosacée étaient contradictoires.

Ils ont aussi expliqué que le café pourrait avoir amoindri les symptômes de la rosacée du fait des propriétés vasoconstrictives et du caractère immunosuppresseur de la caféine, mais que de plus amples recherches étaient nécessaires pour mieux comprendre l’association entre la caféine et cette maladie qui touche majoritairement les femmes. En France, 2 à 3 % de la population sont concernés.

Pour aller plus loin
• Voir l’étude Association of Caffeine Intake and Caffeinated Coffee Consumption With Risk of Incident Rosacea In Women, revue JAMA Dermatology, 17 octobre 2018.

Source AFP-Relaxnews

FP

Tous les articles (82)