CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
1 avril 2013Publications scientifiques

Des données pour évaluer l'exposition aux produits cosmétiques Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Les informations sur l'utilisation des cosmétiques par les consommateurs sont limitées, alors qu'elles sont cruciales pour une évaluation réaliste de l'exposition. Pour combler cette lacune, une base de données a été créée aux Pays-Bas avec des informations sur les habitudes et les conditions d'utilisation de 32 cosmétiques différents.

Temps de lecture : ~ 2 minutes

Résumé
Sur 2700 participants potentiels aux Pays-Bas, 516 hommes et femmes ont rempli un questionnaire numérique. La prévalence de l'utilisation varie selon le sexe, l'âge, le niveau d'éducation et le type de peau. Une forte fréquente d'utilisation a été observée pour certains produits (comme les rouges à lèvres), tandis que les dentifrices, déodorants et crèmes de jour sont en général utilisés une ou deux fois par jour. La fréquence des autres cosmétiques varie beaucoup, entre et au sein des différents groupes de produits. Les laits corporels, produits de protection solaire et après-soleil sont souvent appliqués sur les parties adjacentes du corps. La majorité des cosmétiques est appliquée le matin, mais certains produits, comme les crèmes de nuit ou les après-soleil, sont principalement appliqués le soir ou avant la nuit. Comme on s'y attendait, les participants utilisent simultanément plusieurs cosmétiques. La base de données fournit d'importants facteurs d'exposition personnalisés, qui peuvent être utilisés pour l'évaluation de l'exposition globale des consommateurs aux substances contenues dans les produits cosmétiques.

À noter
• En plus des habitudes d'utilisation, les conditions d'utilisation (par exemple, la présence d'une ventilation) ont été incluses dans cette étude.
• La prévalence, la fréquence et la quantité de produit utilisé, comme la zone d'application sur le corps, varient en fonction du sexe et de l'âge.
• Environ 10 % des participants n'ont pas utilisé de déodorant ou de dentifrice au cours des 6 derniers mois.
• Les jeunes consommateurs (18 – 39 ans) utilisent moins fréquemment des produits de rasage (mousse, gel, huile, savon) que les plus âgées (55 – 71 ans).

Cette étude, publiée dans Food and Chemical Toxicology, est en vente au prix de 31,50 dollars sur le site de Science Direct .

Tous les articles (86)