CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
28 juin 2013Publications scientifiques

Génotoxicité des filtres UV à base de benzophénone Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Un élément supplémentaire pour l'évaluation de la sécurité des filtres UV à base de benzophénone,  cette étude de chercheurs chinois vient d'être publiée dans le journal Ecotoxicology and Environmental Safety.

Temps de lecture : ~ 2 minutes

Résumé

Les benzophénones (BPs) sont largement utilisées dans les filtres UV, les renforçateurs de senteurs et les additifs pour plastiques. Dans cette étude, la génotoxicité de 14 BPs a été testée, en se basant sur le protocole SOS/umu. Le rôle des divers groupes fonctionnels de substitution a ainsi été mis en évidence.

Les résultats de cette étude montrent que le facteur principal de la génotoxicité des BPs est la double substitution en positions ortho et para, ainsi que l’accroissement du nombre de groupes hydroxyles sur le noyau benzénique.
En outre, plus la dispersion des groupes fonctionnels est grande sur les deux noyaux benzéniques, plus la génotoxicité du composé est faible.

Par ailleurs, des études sur les relations entre l’activité et la structure en deux et trois dimensions (2D- et 3D-QSAR)  montrent que des interactions dues à des liaisons hydrogène et des effets électrostatiques sont déterminants pour la génotoxicité des BPs.
Les résultats déjà obtenus donnent une information utile pour définir le risque potentiel envers l’environnement et les effets sur la santé des filtres UV basés sur des BPs.

Cette étude, publiée dans Ecotoxicology and Environmental Safety, est en vente au prix de 31,50 dollars sur le site de Science Direct .

Tous les articles (71)