CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
28 mars 2018Les tendances cosmétiques

Avis consommateur : l’argument ultime avant l’achat

Fille qui écrit sur un ordinateur

On ne l’a que trop répété, l’industrie cosmétique évolue dans un véritable climat de défiance. La publicité n’est plus suffisante pour rassurer et donner envie aux acheteurs. Comment faire son choix face à une offre beauté toujours plus pléthorique si l’on met en doute la parole des marques ? En cherchant l’avis des consommateurs, bien sûr !

Finie l’époque où les dires des marques et de la presse beauté étaient suffisantes pour faire vendre.
Aujourd’hui, avant de faire leur choix, les acheteurs veulent tout savoir sur le produit, notamment s’il tient ses promesses. Qui mieux que leurs pairs pour les aider à se décider ? En effet, depuis quelques temps, différentes plateformes ont vu le jour sur Internet, sur lesquelles les internautes peuvent poster des avis et notes sur les produits de beauté, sans filtres, sans publicité et donc avec transparence.

Influenceuses : pionnières du test sans langue de bois

Blogueuses, Instagrameuses ou encore Youtubeuses sont de plus en plus à officier sur la toile. Soutenues par des followers toujours plus nombreux, elles testent les nouveautés et dispensent leurs avis et leurs conseils.
Du fait de leur audience puissante, les blogueuses sont influentes. Les marques en ont conscience et les courtisent.
Certes, certaines sont rémunérées pour mettre en avant certains cosmétiques mais les règles de la blogosphère sont dures et chaque post sponsorisé doit être mentionné. Et oui, l’audience de ces beauty gourous est à la recherche d’honnêteté.
Si les blogueuses excellent dans ce domaine, elles n’en restent pas moins des personnages publics. La véritable tendance de l’avis consommateur est de s’intéresser au ressenti d’acheteurs lambdas. ### Des applications pour faire entendre la voix du consommateur

My Beauty Community
Marine Chevalier, jeune entrepreneuse, a monté fin 2017 My Beauty Community, une application mobile, gratuite, à destination des consommateurs de cosmétiques. Le but ? Permettre à ce public de donner et d’obtenir des avis sur les produits en vente sur le marché et acheter en connaissance de cause.
Ici, pas de publicité pour les marques et pas d’accords financiers qui pourraient biaiser les commentaires.
La fondatrice a décidé de lancer une telle plateforme car pour elle le constat était sans appel. À cause du matraquage publicitaire en ligne ou des interactions, en boutique, avec des vendeuses commissionnées, il était impossible de faire le bon choix.
L’application permet également, pour les utilisateurs les plus actifs, de tester des produits. Les résultats sont ensuite vendus aux marques concernées, friandes de retours consommateurs afin de mieux ajuster leur offre aux attentes du marché.

Les Testeuses
La plateforme en ligne “Les Testeuses”, lancée par le média “Les Éclaireuses” en février 2018, propose un service de testing de produits et compte à son actif un panel de 1535000 testeuses potentielles.
Sélectionnées en fonction de leur profil et de leurs goûts, elles ont l’occasion d’essayer des cosmétiques envoyés par des marques partenaires soucieuses “d’amplifier considérablement leurs tests produits, d’intervenir rapidement pour corriger les points qui feraient l’objet d’un ‘bad buzz’ et d’adapter leurs campagnes publicitaires en axant sur les points d’incompréhension”, souligne les Éclaireuses.
Toutes les fiches produits sont ensuite rendues publiques et détaillent l’expérience des testeuses, même si elle est négative.
Les Éclaireuses affirment que toutes les participantes à une campagne de test n’ont aucun engagement envers la marque, sont libres de commenter le produit sur les réseaux sociaux et de poster les avis et contenus qui reflètent leur expérience personnelle. Les dispositifs qui permettent au consommateur de s’exprimer en sont encore à leurs balbutiements, mais la révolution est en marche.
Les marques et acteurs de la filière ont compris que leurs campagnes de séduction ne pouvaient se cantonner à une communication bien léchée. L’heure est à la transparence, qu’on se le dise.

JS

Tous les articles (288)