mardi 17 novembre 2020Les tendances cosmétiques

Covid-19 : l'effet du confinement sur les consommateurs

Maya Zawislak

La crise du coronavirus n’est toujours pas endiguée et beaucoup de pays ont reconfiné leurs populations. Depuis ses débuts, la pandémie a eu raison de certaines habitudes de consommation. Afin de voir en quoi le comportement des utilisateurs a été bouleversé, Kantar s’est penché sur la question et a présenté ses résultats lors du Sustainable Cosmetic Summit EU Virtual Edition, le 4 novembre 2020.

Temps de lecture
~ 2 minutes

“Avant que le Covid-19 frappe, l’Europe faisait déjà face à une simplification des routines de soins”, a introduit Maya Zawislak, Strategic Insight Director. “Entre 2015 et 2019, on observe une perte de quatre gestes beauté par semaine, soit un recul de 7 %. Dès lors, le maquillage était la branche qui souffrait le plus de cette baisse”. Selon l’experte, ce phénomène s’explique par une modification des besoins et des valeurs. Un retour à l’essentiel, en somme.

Conséquences du confinement

L’injonction de garder le domicile a diminué encore plus les occasions beauté des consommateurs.
Alors que l’on observait une diminution moyenne de -0,2 occasions par mois depuis 2016, ce chiffre est passé à -2 au début du confinement.
De manière générale, le secteur cosmétique a chuté de 43 % en Europe, en termes d’occasions d’utilisations. Mais toutes les branches n’ont pas été impactées de la même manière.
Ainsi, les soins buccaux dentaires, corporels et du visage ont enregistré une certaine croissance.
Les déodorants, les produits capillaires, de grooming et d’épilation ont accusé des pertes entre -5 et 0 %.
Le parfum et le maquillage ont décliné de plus de 25 %. En effet, le fait de rester à la maison a …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les tendances cosmétiquesAutres articles

356résultats