CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
14 novembre 2013Zoom Nouveautés

Attention, les Blur débarquent ! Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© L'Observatoire des Cosmétiques

Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle bande dessinée, les Blur (on vous accorde que le nom n’est pas très appétissant !) sont ces "pâtes lissantes effet calque" qui jettent un voile sur nos imperfections. Après avoir conquis les Américaines, elles partent à la conquête des Françaises. Le zoom sur les nouveautés cosmétiques de la semaine par Ariane Le Febvre.

Temps de lecture : ~ 6 minutes

Nés aux USA, les Blur (blur signifie flou en anglais et, par extension, flouter, estomper) sont ces crèmes denses et siliconées qui lissent (les marques disent aussi "resurfacer") la surface de la peau, en atténuant les petites imperfections (pores dilatés, ridules, brillances…) et en uniformisant le teint, comme si l’on avait posé un calque sur le visage.
" La technologie Blur utilise des agents diffuseurs de lumière, des nacres et des élastomères de silicone pour lisser optiquement la surface de la peau et combler les défauts de relief ", précise Élisabeth Bouhadana, Directrice internationale de la Communication scientifique L’Oréal Paris.
À mi-chemin entre soin et maquillage (les 2 segments sont de plus en plus imbriqués), cette mode américaine gagne maintenant la France.
Depuis la rentrée, on peut trouver des Blur en parfumeries (Lancôme, Visionnaire 1 Minute Blur, soin lissant perfecteur instantané, 30 ml, 55,90 €) et en grande distribution (Garnier, Lisseur Optique 5 sec., 30 ml, 11,20 €).

C’est une tendance fortement investie par le groupe L’Oréal, même si la première marque à avoir lancé un Blur (sans le nommer ainsi) fut Clarins en 2006 avec Lisse Minute Base Comblante (15 ml, 27,40 €), surnommé par les femmes "la pâte à rides" …

Les Blur de 2014

La nouveauté est que les Blur se spécifient de plus en plus et l’année prochaine, on trouvera des Blur "soin" et des Blur "maquillage". Un peu plus d’ingrédients soin ou un peu plus de pigments, on règle le curseur selon les marques.

Ainsi L’Oréal Paris lance en janvier le premier Blur anti-âge (Revitalift Magic Blur Soin de jour anti-âge, 50 ml, 13,90 €).
" C’est un véritable défi formulatoire, car le Blur est une formule anhydre (sans eau) au départ. Cette technologie est pour la première fois intégrée dans une émulsion (donc, avec de l’eau) non grasse et non comédogène, qui n’obstrue pas les pores (ndlr : les silicones en quantité importante – le cas de tous les Blur – ont un effet occlusif). Les nouveaux Blur, moins cireux, contiennent 70 % d’ingrédients soin et 30 % d’agents Blur. En Europe, le toucher est moins siliconé, la texture plus hydratante ", déclare Amandine Rassat, directrice marketing soin L’Oréal Paris.

La marque propose également un soin plus local (Revitalift Magic Blur Soin de finition, 30 ml, 13,90 €) et un Blur "hybride" à cheval entre soin et maquillage, dans une teinte universelle (Nude Magic Blur Cream, Lisseur perfecteur instantané, 30 ml, 14,50 €).
Lancôme lance, quant à lui, en février, un Blur clairement classé dans le maquillage : Miracle Air de Teint Air & Blur Technology, flacon pipette en verre 30 ml, 45,50 €, 8 teintes. Moins couvrant qu’un fond de teint classique, ce produit de teint nouvelle génération floute les imperfections sans les couvrir et unifie le teint tout en transparence. Car, nous dit la marque, en matière de nude , les femmes veulent des textures sans effet de matière, toujours plus fines et légères, qu’elles ne sentent pas sur la peau.

Quelle est leur composition ?

Outre les poudres optiques (soft focus, matifiantes…) aux granulométries différentes, les Blur peuvent aussi contenir de la silice sous forme nano (INCI : Silica [Nano] chez Garnier). La surface ronde et poreuse des sphères de silice leur permet d’absorber près de 4 fois leur poids en sébum et assure un toucher peau de pêche. Résultats : les brillances sont éliminées et les pores visiblement atténués.
Les élastomères de silicone offrent de nombreuses propriétés. Ce sont aussi des "pièges à sébum". Telle une boule à facettes, ils réfléchissent la lumière dans toutes les directions, gommant les zones d’ombre, c’est-à-dire les rides.
Enfin, ils sont doués d’une action comblante : composés de sphères de grande taille, ils glissent sous les doigts et se déposent dans les irrégularités de relief les plus importantes (rides, marques d’imperfections, pores), en les comblant physiquement.

Conseils d’utilisation

On applique un Blur après le soin de jour et avant le maquillage, sur l’ensemble du visage ou uniquement sur les zones à corriger (pores visibles, irrégularités, brillances…). Si on utilise un fond de teint, il faut attendre quelques instants avant de l’étaler, sinon ce dernier peut "patiner". Le fond de teint aura un fini encore plus uniforme et sans défaut.

On peut aussi utiliser le Blur en retouches dans la journée en tapotant.

Du fait de sa richesse en agents matifiants, il convient mieux aux peaux normales à mixtes.

Ariane Le Febvre

© L'Observatoire des Cosmétiques

Tous les articles (297)