CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
26 septembre 2019Zoom Nouveautés

Des nouveaux soins visage antitaches plus doux et performants Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Des nouveaux soins visage antitaches plus doux et performants

Grâce à de nouveaux actifs comme l’acide tranexamique, les soins antitaches de l’automne se révèlent plus rapidement efficaces (même sur le masque de grossesse), et surtout plus doux et mieux tolérés.

Temps de lecture : ~ 4 minutes

Les taches pigmentaires qui nous font le teint si “brouillon” ne sont pas l’apanage des peaux matures, même si l’on sait qu’elles vont crescendo après 60 ans (l’intensité et la taille des taches s’accentuent avec l’âge). “Une femme sur trois, de 15 à 70 ans, est touchée par l’hyperpigmentation qui regroupe l’ensemble des désordres pigmentaires (taches brunes, ‘masque de grossesse’, taches post-inflammatoires, anciennes cicatrices d’acné…)”, nous dit Eucerin (Source : Étude Arcane 2017). Les hyperpigmentations arrivent en tête des préoccupations beauté (les femmes qui y sont sujettes ont souvent l’impression de paraître plus âgées), d’où la “moisson” de soins antitaches cet automne.

Une nouvelle façon de traiter les taches pigmentaires à la source

L’inflammation fait le lit des taches… On le soupçonnait mais c’est désormais une certitude scientifique. L’exposition aux UV, les hormones, certains médicaments et traitements médicaux sont susceptibles de déclencher la production de médiateurs inflammatoires.
Ces derniers agissent en amont du processus d’hyperpigmentation en augmentant l’activité des mélanocytes.
Les médiateurs inflammatoires représentent la première étape du processus de formation des taches pigmentaires.

La recherche scientifique médicale SkinCeuticals a pu mettre en évidence leur rôle clé. Pour la marque américaine, la plupart des formules antitaches classiques s’évertuent à inhiber la tyrosinase qui est déjà l’étape suivante. SkinCeuticals agit pour la première fois à la genèse du problème, en commençant par désactiver les médiateurs inflammatoires, grâce notamment à 1,8 % d’acide tranexamique (un analogue de synthèse de la lysine, un acide aminé) qui agit dès deux semaines et révèle une excellente tolérance. Discoloration Defense Serum (30 ml, 98 €), son sérum anti-taches de dernière génération, prévient et corrige tous les défauts pigmentaires, même les formes difficiles à traiter telles que le mélasma (masque de grossesse) ou les taches brunes consécutives à des cicatrices d’acné

Des soins plus doux mais pas moins efficaces

Eucerin lance la gamme Anti-Pigment qui, elle aussi, atténue les taches pigmentaires dès deux semaines (Soin de Jour SPF 30 et Soin de Nuit, 50 ml, 26,50 € ; Sérum Duo, 30 ml, 37 € et Correcteur de Taches, pinceau applicateur 5 ml, 16,80 €).
La marque a mis en place des tests inédits pour démontrer les performances de ces produits.
Alors que les soins éclaircissants sont généralement testés sur la tyrosinase du champignon et non sur des enzymes cutanées, le laboratoire a reconstitué pour la première fois des tissus de tyrosinase humaine en 3D afin de prouver l’efficacité de ses formules sur l’hyperpigmentation.

Le dernier soin Nivea peut, lui, s’utiliser sur les mains aussi bien que sur le visage (Hyaluron Cellular Filler + Élasticité Sérum Anti-Taches, 30 ml, 16,60 €).

Même action double pour Garancia avec Éclair de Lune®, Concentré Anti-taches et Anti-âge Mains et Visage (30 ml, 35,90 €, en novembre), une formule composée de 95 % d’ingrédients d’origine naturelle. La marque affirme que “les résultats éclaircissants apparaissent dès sept jours sur des épidermes pigmentés reconstruits (taches plus claires, moins nombreuses, peau plus lumineuse et homogène)”.

Enfin, Filorga crée le premier fond de teint antitaches (Flash-Nude [Fluid] SPF 30, 30 ml, 36,90 €).
Ce fond de teint associe la protection solaire à l’action soin, de façon de prévenir l’apparition des taches pigmentaires.

Ariane Le Febvre

Tous les articles (290)