jeudi 5 décembre 2019Zoom Nouveautés

Les boutiques de clean beauty se multiplient à Paris

Les boutiques de clean beauty se multiplient à Paris

Dans le sillage de Oh My Cream (et de son succès), quatre nouveaux acteurs arrivent dans les beaux quartiers parisiens en cette fin d’année. À chacun sa spécificité, mais les prix, dans l’ensemble, restent élevés. Autre regret : qu’il n’y ait pas davantage de marques Françaises…

Temps de lecture
~ 5 minutes

Les boutiques de clean beauty séduisent les Parisiens.
On ne sait plus d’ailleurs à qui attribuer la paternité de ce concept un peu flou (chaque distributeur a sa propre définition).

Pour faire simple, disons que la beauté clean propose des cosmétiques majoritairement naturels, pas forcément certifiés bio, dont les ingrédients “indésirables” ont été évincés (dans ce chapitre, chacun a sa liste noire), sans s’interdire non plus les molécules synthétiques, mais en adoptant systématiquement le principe de précaution.

Oh My Cream demeure le modèle du genre, un des premiers concept stores à sélectionner les marques mondiales les plus pointues, un dénicheur de pépites, expert du soin (même si on y trouve aussi du maquillage), comme cet automne, Indie Lee, Cut by Fred pour les soins capillaires vegan, ou Dessein, une marque de savons artisanaux.
La marque, créée en 2013, prône l’excellence du conseil en consacrant beaucoup de temps à l’éducation de ses clientes.
Elle vient d’ouvrir sa septième boutique parisienne dans le quartier des Batignolles, avec une cabine de soins (une huitième boutique est prévue le 13 décembre à Boulogne) et sa cinquième en province (Lyon, Lille, Aix en Provence, Bordeaux et Toulouse qui ouvrira le 19 décembre).
Mais aujourd’hui, elle est loin d’être la seule…

Beaucoup de nouvelles enseignes dans le Marais

Lancée par Carrefour, Sources vient d’ouvrir une boutique de 260 m² en plein cœur du Marais.
Orientée clean beauty (dans la réalité, il y a beaucoup de marques de maquillage notamment, distribuées en GMS, qui ne sont pas particulièrement “clean” mais qui ont le mérite d’être accessibles en termes de prix), Sources, en collaboration avec l’application Clean Beauty, encourage la transparence, en bannissant plus de 75 ingrédients controversés et en créant différents labels comme “les yeux fermés”.
On y trouve 170 marques de cosmétiques couvrant tous les univers (soins visage, corps, hygiène, maquillage, cheveux) pour les femmes, les hommes et les enfants. Les prestations de service n’y sont pas oubliées.
Ainsi, un institut de beauté, un bar à coiffures, un barbier, et un service manucure et maquillage y sont présents.

Quant à Dover Street Parfums Market qui vient d’ouvrir sa première adresse à Paris, la seule qui soit exclusivement dédiée aux parfums et à la beauté, sa mission est de donner le goût de la découverte, dans une optique majoritairement clean.
Créée par Rei Kawakubo et son mari Adrian Joffe, respectivement styliste et président de Comme des Garçons, ce concept store propose une cinquantaine de marques, où l’avant-garde côtoie les valeurs sûres.
On y trouve ainsi Thom Browne, The Alchemist’s Garden de Gucci et leur nouvelle ligne de maquillage Gucci Beauty, Byredo, Piguet, Bottega Veneta, Comme des Garçons ou Suigeneris pour les parfums, les soins Melanie Simon Skincare ou Votary London, les excellents shampoings Danois au charbon activé et au vinaigre de cèdre de Sort of Coal, les soins capillaires David Mallett, les vernis Uslu Airlines, les délicieuses bougies RSE (verre recyclé, étuis en carton FSC…) de Carrière Frères fabriquées dans l’usine de Cire Trudon…

Autre boutique que l’on trouvera début 2020 dans le Marais à Paris : Botimyst.
Pour l’heure le site marchand vient d’être lancé, proposant 800 produits triés sur le volet et 32 marques œuvrant pour une beauté plus responsable.
Certaines connues (Ren Clean Skincare, Oskia, Antipodes, Aurelia Probiotics, Skin Regimen, John Masters Organics, Rahua, Nuori, Evolve Organic Beauty, Grown Alchemist, Alima Pure, Manucurist…), d’autres moins (Lixirskin, The Wild Side, Agent Nateur, The Beauty Archive, Kahina Giving Beauty, les sérums ciblés d’Elixseri, les déodorants allemands Fi-Ne à l’hydroxyde de magnésium, les soins capillaires Innersense ou les soins pour les lèvres suédois Henné Organics).

Les cosmétiques worry-free

C’est le credo de Botimyst, entendez des cosmétiques bienveillants et sans inquiétude.
Il est vrai que culpabilité et discours anxiogène ne sont pas profitables au commerce !
Carole Ballerini, sa fondatrice (diplômée de chimie et de marketing), déplore le climat de défiance que les polémiques sur certains ingrédients ne cessent d’amplifier.
Beaucoup de consommateurs se retrouvent perdus, désorientés au moment d’acheter leurs produits.
Selon elle, la cosmétique doit être avant tout une bulle de bien-être et de confiance.
Pourtant, force est de constater qu’il n’est pas évident de trouver des produits à la fois bons pour soi et la planète, sans concession sur l’efficacité et le plaisir.
Dans ce contexte, Carole et son équipe lancent la création d’un endroit qui réunit des produits en se portant “garants” de leurs formules. Loin de considérer qu’il existe une quelconque vérité universelle, Botimyst a formé un collectif d’experts scientifiques indépendants, afin de déterminer quels sont les ingrédients à éviter dans les cosmétiques lorsqu’on souhaite mieux consommer pour soi et pour l’environnement. On y retrouve des toxicologues pouvant statuer sur l’innocuité des ingrédients, des chimistes se prononçant sur l’impact environnemental ou encore des biologistes, à même de jauger avec discernement de la qualité des formules et des bénéfices des ingrédients pour la peau. La charte ingrédients exclut par exemple, certaines substances comme les BHA et BHT suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, mais refuse de discréditer le phénoxyéthanol, estimant à qu’aucune étude n’atteste d’un quelconque risque dans un usage cosmétique.

Botimyst prend aussi en compte la dimension écologique du produit, de la formule à son packaging en passant par la communication.
L’enseigne ne diabolise pas la chimie, prônant un juste équilibre entre molécules synthétiques et naturelles pour obtenir un cosmétique efficace, sensoriel, sans concession sur le respect de la planète. Les ressources naturelles sont, en effet, loin d’être exploitables à l’infini, avec des conséquences qu’on occulte trop souvent sur le développement durable.
Dans le même souci écologique, le nombre d’échantillons envoyés dans chaque commande est limité.
Chacun sera invité à exprimer ses préférences (en termes de marques ou de type de produit) afin de recevoir un échantillon dont il aura réellement l’usage.

Un nouveau concept store luxueux rue Cambon

Prestige et exclusivités caractérisent Loox qui vient d’ouvrir chez NOUS.
Créé par d’anciens membres de l’équipe Colette, cette nouvelle boutique regroupe des soins, ainsi que des gammes d’accessoires de beauté et de bien-être haut de gamme.
Une sélection de marques de niche telles que Murad, Aeos, Skin Regimen ou encore Glacce ou Solaris y sont désormais disponibles.
En complément de l’application de réservation de soins exclusifs, NOUS se consacre aux tendances de demain en proposant des rituels de beauté personnalisés.

Rappelons pour conclure que le prix demeure le tout premier critère de sélection d’un produit cosmétique et que les marques françaises sont les plus vertueuses en termes d’empreinte carbone…
D’où nos deux suggestions : à quand des prix accessibles et des marques majoritairement françaises dans ces nouvelles enseignes ?

Ariane Le Febvre
© 2019- 2020  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

313résultats