CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
26 juillet 2018Zoom Nouveautés

Les cosmétiques made in Australie Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

logo du zoom

Ils ont la cote, les cosmétiques Australiens, notamment auprès des journalistes beauté ! Après Aésop, voici pour la rentrée une arrivée en masse dans les soins visage, capillaires, comme dans le maquillage, de marques australiennes. Petite leçon de snobisme parisien…

On ne sait à quoi attribuer ce succès des marques australiennes. Un sens aigu du marketing et des packagings (reconnaissables entre tous, comme les flacons d’apothicaire en verre ambré et les tubes en alu d’Aésop, les conditionnements aux formes géométriques, tous de couleurs différentes, de Kevin.Murphy, l’opaline noire aux étiquettes blanches de David Mallett…), l’attrait de l’exotisme, la qualité réelle des produits, la sélectivité des rédactrices beauté (toujours en quête du produit parfait) qui se pâment pour un gel douche à plus de 30 euros ??? Sûrement un peu tout cela ! En tous cas, leurs produits débarquent massivement à la rentrée. Kevin Murphy, David Mallett, Sand & Sky, Nude by Nature… ont en commun avec Aésop d’avoir été créés par des Australiens. Avec une revendication plus ou moins marquée des ingrédients de leur “terroir”.

Côté capillaires…

David Mallett est sans doute le plus parisien des coiffeurs australiens ! Son salon de la rue Notre-Dame des Victoires est l’un des plus prisés de la capitale et ses produits sont plébiscités par les journalistes beauté (ils privilégient les ingrédients bio et sont formulés sans additifs chimiques inutiles). Tout comme en leur temps, les produits Aésop qui ont l’intelligence de ne pas avoir de conditionnements connotés trop féminins, ce qui fait qu’ils sont (aussi) adorés des hommes !
Mais, même si ses soins capillaires sont made in France, David Mallett revendique quand même ses origines avec des produits comme Australian Salt Spray (150 ml, 30 €) aux sels de Murray River récoltés dans la région de New South Wales. Ce sel, apprécié jusqu’à présent par les grands chefs, offre des bienfaits minéraux aux cheveux, notamment une teneur élevée en calcium et magnésium. Il confère à la chevelure un mouvement naturel pour un look de vacances idéal !
Parmi ses dernières créations : Fresh Eau de Concombre Brume Cheveux et Visage (150 ml, 39 €), ou le Blush Spray Hydratant au vinaigre de framboise (150 ml, 35 €) qui protège les cheveux colorés de l’oxydation (extrait de tomate bio), de la pollution (polysaccharide anionique) et des rayons UV.

Autre coiffeur Australien ultra branché qui investit la France : Kevin Murphy. Ses soins capillaires étaient déjà distribués à La Petite Épicerie du Bon Marché, mais les choses risquent fort de rentrer dans une nouvelle dimension avec l’ouverture de sa première Académie, qui a pour vocation de former les coiffeurs à l’utilisation de ses produits. La marque vise 2 500 nouveaux salons de coiffure en 2018.
Issu de la mode et du cinéma (il coiffe des stars comme Nicole Kidman ou Heidi Klum), Kevin Murphy jouit déjà d’une solide réputation à l’international. Il y a une dizaine d’années, il se rend compte que pour créer ses coiffures, il a besoin de produits spécifiques. Il décide donc de créer sa propre ligne qui compte aujourd’hui 38 références : shampoings, après- shampoings, soins, coiffants et outils de coiffure. Tous ses produits capillaires sont sans sulfate et cruelty free (non testés sur animaux, un argument purement marketing, mais passons…). Ils utilisent des huiles essentielles, des ingrédients végétaux bio ou issus d’agriculture raisonnée, des extraits de plantes sauvages et des antioxydants naturels.
Dernière gamme lancée : Colouring.Angels (250 ml, 31,42 €), des soins embellisseurs de coloration qui illuminent tous les blonds, neutralisent les tons indésirables et améliorent la longévité de la couleur.
Citons quelques produits cultes comme Maxi.Wash Shampoing Détoxifiant (250 ml, 27 €), qui élimine tous les dépôts de produits, les résidus et les substances polluantes, en équilibrant la production de sébum. Ou Re.Store, Traitement Nettoyant Réparateur (200 ml, 28 €), un soin lavant “no poo” qui métamorphose le toucher des cheveux.

Coté soins et maquillage…

Nude by Nature a débarqué en force chez Nocibé. La marque de maquillage minéral n°1 en Australie met en avant sur son site que pour le mariage royal, Meghan portait son Fond de Teint Poudre Libre éclat SPF 15 (28 €, 20 teintes), son Stick Enlumineur Touche d’éclat (20 €, 3 teintes) et son Trio d’Ombres à Paupières (28 €) !
Pour septembre, elle imagine toute une gamme de rouges à lèvres 100 % naturels, enrichis en prune de kakadu et beurre de karité, pour dire adieu aux rouges à lèvres toxiques (Rouge à Lèvres Hydratant Brillance, 22 €, 10 teintes ; Rouge à Lèvres Mat Crémeux, 22 €, 10 teintes ; Baume à Lèvres éclat, 20 €, 4 teintes ; Gloss Infusion d’Hydratation, à base de microsphères d’acide hyaluronique, 21 €, 10 teintes), ainsi que des Crayons à Lèvres Définition (18 €, 6 teintes) et une Base Lèvres Perfectrice (20 €). Les teintes sont inspirées des plages ensoleillées et déserts arides d’Australie.

Quant à Sand & Sky, cette nouvelle marque australienne vient de rentrer chez Sephora, avec ses deux produits phares : un Masque Réducteur de Pores à l’argile rose d’Australie (Australian Pink Clay, Argile rose Australienne, 60 g, 46,90 €) et Le Soin Exfoliant Perfection Instantanée (100 ml, 39,90 €). Créée par deux sœurs jumelles australiennes qui voulaient faire découvrir à la planète le pouvoir incroyable des plantes de leur pays, Sand & Sky revendique haut et fort ses racines !

Dernière heure, on nous annonce pour la rentrée l’arrivée d’une nouvelle marque de cosmétiques (Nilessences) à base… d’huile de crocodile !!! Oui, vous avez bien lu et franchement on appelle au boycott ! Mais, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la marque n’est pas originaire du pays de Crocodile Dundee mais… d’Afrique du Sud. Un bon point pour l’Australie !

Ariane Le Febvre

Tous les articles (247)