CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
24 janvier 2019Zoom Nouveautés

Les formules vegan envahissent le capillaire ! Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

logo du zoom

Un cran au-dessus dans la naturalité et le respect du vivant, le vegan, même s’il est différent de la certification bio, devient un peu le nouveau bio ! Même si cette tendance de fond touche aussi le skin care, elle est particulièrement présente dans le capillaire. Pourquoi, comment ? Nous tentons d’élaborer des réponses et d’y voir plus clair…

Temps de lecture : ~ 8 minutes

Cela peut paraître surprenant, et après tout pas tant que ça car il y avait pas mal d’ingrédients d’origine animale dans le capillaire (surtout dans les produits de lissage).
Cette tendance “lourde” touche tous les circuits de distribution, les marques les plus trendy (Kevin Murphy, Maria Nila, j.f. Lazartigue, Huygens…), comme les salons de coiffure les plus branchés (Massato, David Mallett, Marisol…) ou les mastodontes du marché (L’Oréal Paris, Yves Rocher, Eugène Perma…).

Ne pas confondre les certifications bio et vegan

Les certifications bio et vegan sont différentes, même si les consommateurs ont tendance à les amalgamer. "Dans les esprits, le vegan devient un peu le bio nouvelle génération, même si on peut avoir une certification vegan (ndlr : pour mémoire, éviction de toute substance d’origine animale, les tests sur animaux pour les produits cosmétiques étant, eux, interdits depuis 2004 et leurs ingrédients depuis 2013 dans la CEE) sans être certifié bio, c’est notre cas. Nous affichons quand même un taux élevé de naturalité (95 % en moyenne) et toutes nos formules sont sans sulfate ni silicone", précise Sophie Goldberger, directrice générale de j.f. Lazartigue qui vient d’être racheté par le groupe Filorga et entièrement repensé (packs et formules).
Ainsi, sur les 50 références, 90 % seront vegan d’ici septembre prochain. "Les capillaires et notamment les anti-chute et les lignes lissantes utilisaient pas mal d’ingrédients d’origine animale (cartilage de raie, allantoïne, caséine de lait, collagène ou kératine d’origine animale…), nous les avons tous retirés. Le vegan cristallise une transformation profonde de notre manière de consommer. Aujourd’hui et encore plus demain. Le respect animal est au cœur de ces nouvelles attentes, mais aussi la lutte contre l’hyper consommation et le recentrage sur le vrai. La certification vegan fait l’objet d’encadrements drastiques, de la part de PETA* ou de la British Vegan Society (un organisme extérieur indépendant symbolisé par un tournesol), c’est la certification que nous avons retenu pour nos produits. Celle-ci interdit ainsi l’huile de coco qui serait issue de noix de coco ramassées par des singes ! Nos produits ne seront donc évidemment pas distribués en Chine (ndlr : qui exige les tests sur les animaux), mais je suis persuadée que la Chine va finir par assouplir sa réglementation. En septembre (moment où la nouvelle identité visuelle sera dévoilée), nos packs, à l’instar de nos formules qui le sont déjà, seront en outre éco-responsables (PP bio pour le tube comme pour la capsule entièrement recyclables)".
Parmi les dernières nouveautés, la Gelée de massage purifiante avant-shampooing (75 ml, 31 €) ou le Masque haute nutrition au beurre de karité (200 ml, 45 €).

Le vegan est omniprésent dans les marques capillaires “pointues”…

Ainsi, tous les shampoings et après-shampoings personnalisables de Huygens sont 100 % cruelty-free (Shampoing Mélange du Matin, 250 ml, 17 € ou Après-Shampoing Mélange du Matin, 250 ml, 22 €).

Idem pour les produits Massato. Parmi les nouveautés :
• Soin Lavant Detox aux micro-algues, 200 ml, 42 €,
• Huile Japonaise à l’extrait de cerisier, 100 ml, 69 €
• Kit Liss & Care, 3 X 100 ml, 55 €.

Maria Nila, marque Suédoise, est 100 % vegan et sans sulfate, avec des packagings certifiés éco-responsables. Dernières nouveautés (à partir de février) :
• Invisidry Shampoo, shampoing sec sans sulfate (250 ml, 24 €, à partir de février),
• Curlicue Cream, crème riche et hydratante pour les cheveux bouclés et ondulés, secs et frisés (100 ml, 26 €),
• Quick Dry Heat Spray, un spray protecteur accélérateur de séchage (150 ml, 24 €).

On peut aussi citer le Shampoing solide hydratant à l’Aloe Vera de Christophe Robin (100 g, 16 €) ou les soins et shampoings David Mallett (Shampoing N°3 La Couleur, 250 ml, 35 €).

Dernière heure : développées par Jean-Michel Karam (créateur de Ioma), les 11 formules de la nouvelle marque Elénature Hair Care, disponibles à partir du printemps, sont certifiées bio (Cosmébio) et vegan.
Parmi celles-ci :
• les Shampoings sans sulfate (à usage fréquent pour la famille), 250 ml, 29 €,
• pour les cheveux secs et abîmés, ou colorés et méchés, 250 ml, 32 € chaque),
• Barre 2 en 1 Shampoing et Après-Shampoing Solide Nourrissant (18 €),
• le Shampoing Sec Volumateur (50 ml, 25 €),
• la Brume Hydratante Cheveux sans rinçage (100 ml, 25 €),
• le Nutri Sérum Protecteur pointes sèches et abîmées (50 ml, 36 €),
• le Masque Restructurant Réparateur (200 ml, 38 €),
• la Brume Protectrice Anti-Pollution Cheveux sans rinçage (100 ml, 27 €),
• le Baume Après-Shampoing Démêlant et Nutritif (150 ml, 32 €),
• le Masque Nutritif Intense (200 ml, 38 €).

… mais aussi parmi les géants du marché en GMS

Comme L’Oréal Paris ou le groupe Eugène Perma qui lance une nouvelle marque Naturanove de Kéranove, possédant la double certification bio et vegan.
On peut ainsi y trouver le Shampoing au Calendula certifié bio tous types de cheveux, au noyer pour les cheveux fins et fragiles ou à l’ortie bio pour les cheveux gras (250 ml, 5,50 € chaque), le Masque Avoine certifié bio pour les cheveux secs (200 ml, 6,90 €), etc. Quant à L’Oréal Paris, coup de théâtre en février prochain, toute la ligne Botanicals Fresh Care passe au vegan, avec des formules biodégradables à 97 % minimum d’origine naturelle, sans sulfate, sans silicone, sans colorant, dans des packagings 100 % recyclés.
Elle propose 4 gammes :
• Lavande Apaisante (pour les cheveux délicats),
• Gingembre & Coriandre Source de Force (pour les cheveux fragiles), Argan & Carthame Infusion Richesse (pour les cheveux secs),
• Rose et Géranium pour les cheveux colorés (Shampoings 400 ml, 6,90 € ; Baumes Démêlants, 200 ml, 6,90 €),
• Potion Nourrissante, Éclat ou Fortifiante sans rinçage, 125 ml, 10,90 €,
• Huile pré-shampoing 150 ml, 8,90 € ; Masque 200 ml, 6,90 €.

On le voit, cette tendance très porteuse est un vrai raz de marée et elle n’est pas près de s’arrêter. On ne peut que s’en réjouir…

*PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) est une association à but non lucratif qui se consacre à établir et protéger les droits de tous les animaux. Depuis 1980, PETA se bat contre la cruauté envers les animaux, tentant de convaincre de nombreuses organisations et législateurs de mettre fin à leur exploitation. Son label “Cruelty Free” (le lapin “Leaping bunny”) est un critère de confiance pour aider les consommateurs à identifier les produits de beauté obtenus sans cruauté envers les animaux.

Ariane Le Febvre

Tous les articles (277)