CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
20 septembre 2018Zoom Nouveautés

Les préparations extemporanées Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Logo du zoom

D’un côté une poudre (dans le bouchon), de l’autre un liquide (dans le flacon), entre les deux un opercule ou un bouton-poussoir. Le tout se mixe à la dernière minute, juste avant utilisation. Mieux que les formules biphasées, ces packagings innovants préservent l’efficacité des actifs fragiles et permettent de se passer de conservateurs. Souvent proposés en unidose (ou en petite contenance), on les trouve dans des soins visage ou capillaires. La nouvelle voie de la cosmétique fraîche ?

Les préparations extemporanées se définissent par le fait qu’elles doivent être réalisées juste avant d’être utilisées. Plutôt employées jusqu’à présent dans le domaine des médicaments, on les trouve de plus en plus dans les cosmétiques, au travers de conditionnements doubles et compartimentés. Ces soins “à tiroirs” ont le mérite d’offrir une haute tolérance (ils sont formulés sans conservateurs, une source toujours possible de réactions cutanées) et de préserver l’efficacité d’actifs réputés instables, comme la vitamine C.

Synonymes de performances autant que de sécurité, on les retrouve dans différents sérums anti-âge (éclat, raffermissant, antitaches…) à fort dosage en vitamine C, comme Thio-C Revitalizing Glowing Serum de Bakel (10 x 3 ml, 142 €). Cette marque américaine a fait le pari de proposer des produits 100 % actifs. Ici, la vitamine C est intégrée dans la poudre et le glutathion (un antioxydant) dans le liquide. Il faut presser (fort) le bouton poussoir rouge du capuchon qui contient la vitamine C, pour que cette dernière soit libérée dans le liquide. Il ne reste plus qu’à agiter le tout. Le produit qui ne contient que six ingrédients peut être appliqué sur le contour des yeux et des lèvres. Il offre une excellente tolérance et le résultat sur l’éclat du teint est assez bluffant !

Le système proposé par le Laboratoire Dermatologique ACM (Duolys CE Sérum intensif antioxydant, 15 ml, 32 €) est un peu différent. Ici il faut retirer l’opercule en aluminium, mélanger la poudre au liquide en pressant deux ou trois fois la membrane souple en bas du flacon avant de secouer l’ensemble.

Compartiment beauté…

Premier soin capillaire du genre, Oenobiol Cosmétiques propose en cette rentrée une Solution Antichute des cheveux (12 x 5 ml, 38 €) conditionnée dans ce système. Cette innovation exclusive et brevetée, issue de la biotechnologie, intègre des enzymes trichogènes HSOR encore inexploités (désactivateurs de chute), des bio-antioxydants et une batterie d’ingrédients naturels, acides aminés, vitamines… renforçant le processus d’inhibition de la fameuse 5-alpha réductase, responsable de la chute des cheveux. L’utilisation est simple et nomade : une fois l’opercule retiré, on appuie sur l’embout blanc pour permettre à la poudre de se libérer et de se déverser dans la partie liquide. Après avoir secoué énergiquement, on applique la solution sur l’ensemble du cuir chevelu en massant délicatement pour favoriser la pénétration.

Ariane Le Febvre

Tous les articles (243)