CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
12 septembre 2019Zoom Nouveautés

Les shampoings micellaires se généralisent Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Les shampoings micellaires se généralisent

À l’instar de la célèbre eau démaquillante dont ils « empruntent » l’efficacité nettoyante, les shampoings micellaires gagnent tous les circuits de distribution. Majoritairement associés à la détox, on les trouve désormais pour d’autres types de cheveux (fins, secs, colorés…). Et l’on voit apparaître les premiers après-shampoings et soins capillaires micellaires. Les micelles n’ont pas fini de dire la grand’messe !

Temps de lecture : ~ 5 minutes

Un shampoing micellaire quésaco ?

Les micelles sont des petites particules d’agents nettoyants, composées de deux parties : un corps lipophile qui attire comme un aimant les impuretés du cheveu (sébum, pollution, résidus de produits coiffants) et une tête hydrophile qui permet d’éliminer les impuretés plus facilement à l’eau, sans agresser les cheveux.
Mais on pourrait dire que tous les tensioactifs ayant à la fois une affinité pour l’eau et les graisses s’organisent en structures micellaires.
Il n’en fallait pas plus pour que les shampoings micellaires soient gage d’un surcroît de pureté (c’est pourquoi on les a d’abord vu fleurir dans les gammes détox et anti-pollution).
Ils nettoient en douceur (la plupart des nouvelles formules sont sans sulfate) mais en profondeur, et en ces temps de diabolisation des sulfates, il semble assez logique qu’ils soient à nouveau mis sur le devant de la scène.

À l’origine les salons de coiffure

C’est dans ce circuit que tout a commencé et c’est toujours là que l’on rencontre les formules les plus “soin” et innovantes.

Premiers à “dégainer” : Schwarzkopf Professional (BC Bonacure Peptide Repair Rescue, Shampoing Micellaire ou BC Bonacure pH 4.5 Color Freeze Shampoing Micellaire sans sulfate pour l’éclat des cheveux colorés, 250 ml, 12,15 € chaque), Redken (Clean Maniac, Shampoing Micellaire, 300 ml, 19,80 €), Kérastase (Aura Botanica Bain Micellaire “normal” pour les cheveux fins à normaux ou riche, pour les cheveux secs à très secs, 250 ml, 22,50 € chaque), Patrice Mulato (Flow’air, Shampooing micellaire anti-pollution, 200 ml, 12,92 €, tous types de cheveux) et surtout Aveda qui vient de doter son Shampoing (250 ml, 17,50 €) et son Après-Shampoing Rosemary Mint (250 ml, 21 €) d’une technologie micellaire.

Adaptés à tous les types de cheveux, même colorés, ils donnent du corps et de la brillance (ils contiennent également du vinaigre blanc) aux cheveux fins et peuvent être utilisés au quotidien. Dernière heure, la marque vient de lancer le produit qui nous semble le plus nouveau : Rinseless Refresh Spray Rafraîchissant Micellaire pour les cheveux et le cuir chevelu (200 ml, 33 €).
On pourrait dire qu’il s’agit du premier shampoing sec micellaire, sauf que c’est une brume (mouillante donc) sans rinçage au doux parfum d’huiles essentielles certifiées bio (mandarine, citron, ylang ylang…) qui purifie et rafraîchit les cheveux entre deux shampoings, facilite le coiffage et permet d’espacer les shampoings.

Des formules détox et anti-pollution en GMS

Ces formules purifiantes douces s’adressent surtout aux citadines et peuvent être utilisées par tous les types de cheveux. Elles éliminent plus facilement les impuretés et évitent d’avoir les cheveux qui regraissent (trop) vite. On les trouve chez Le Petit Marseillais (Shampoing Micellaire Détox Fraîcheur Infusion de Verveine et de Thé, 250 ml, 2,98 €) et, version vegan et sans sulfate, chez Energie Fruit (Shampooing Micellaire & Détox, thé vert menthe & Aloe Vera bio, 250 ml, 4,49 €) et Le Petit Olivier (Shampoing Micellaire Soin Purifiant, cheveux normaux à gras, 250 ml, 2,99 €).

Quant à Nivea qui a arrêté ses capillaires en France, on ne trouve son Shampoing Micellaire (Purifiant ou Sensitive, 400 ml, 2,90 €) qu’en Belgique.

Les premiers soins micellaires arrivent…

On doit un des premiers après-shampoings micellaires à L’Occitane. En même temps que son shampoing micellaire sans sulfate et sans silicone, la marque provençale lance un après-shampoing micellaire dont l’originalité est de pouvoir s’appliquer sur les longueurs aussi bien que sur le cuir chevelu.
Tous deux respectent l’écosystème du cuir chevelu et conviennent à tous les types de cheveux (Shampoing Micellaire Equilibre & Douceur, 300 ml, 18 € ; Après-Shampoing Micellaire Equilibre & Douceur, 250 ml, 18 €, gamme aux 5 huiles essentielles, à partir du 15 septembre).

Signalons également le Shampoing Micellaire Détox Anti-Pollution aux fructanes d’agave et au moringa purifiant d’Yves Rocher (300 ml, 5,90 €). Inédits en cosmétique, les fructanes d’agave activent la microcirculation du cuir chevelu pour permettre au cheveu de pousser plus fort et plus beau.

Enfin, Patrice Mulato vient de développer (cette fois en salons) la première gelée micellaire qui protège les cheveux de la pollution (en formant un film protecteur autour de la fibre capillaire), tout en facilitant le démêlage (Flow’air Gelée micellaire anti-pollution, 180 ml, 20,83 €).

Ariane Le Febvre

Tous les articles (297)