CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
31 janvier 2019Zoom Nouveautés

Les soins pour le cou sur le devant de la scène Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Logo du zoom

C’est une préoccupation qui, jusqu’à présent, touchait les femmes à partir de la cinquantaine. Sauf que… l’omniprésence du portable dans notre quotidien (et les fâcheuses postures qui y sont liées) contribuent à l’apparition de ces rides en collier (aussi surnommées “anneaux de Vénus” !) qui surviennent de plus en plus tôt. Pas étonnant donc que de nombreux soins dédiés à cette zone voient le jour en ce début d’année…

Temps de lecture : ~ 4 minutes

Jusqu’à présent on trouvait surtout les soins spécifiques cou et décolleté, pas si nombreux, en Sélectif, dans les gammes anti-âge premium des marques de luxe (Sisley, Dior, Estée Lauder, Clarins…), et aussi chez quelques marques d’institut (Phytomer, Esthederm, Dr Pierre Ricaud…).
Ces ventes étaient assez confidentielles, la plupart des femmes se contentant d’étirer leur soin anti-âge visage sur le cou, voire le décolleté, au fil de l’âge… Mais la donne est en train de changer, le cou devenant, si ce n’est une priorité, en tous cas un problème non négligeable, pour pas mal de femmes utilisant leur smartphone (qui génère souvent des plissements) toute la journée…
La demande existe bel et bien et dès 35/40 ans.
On voit donc apparaître dans tous les circuits de distribution (pharmacies, parfumeries et même GMS) deux types de soins : ceux qui sont exclusivement destinés au cou et des soins visage (crèmes ou maques) qui intègrent aussi le cou.

Les soins spécifiques cou

Après by Terry (Cellularose Liftessence Neck Cream, Crème Regalbante Cou et Décolleté, 50 ml, 118 €) et Resultime by Collin (Anti-âge, Crème Cou & Décolleté 5 Expertises, 50 ml, 48 €), c’est au tour de Vichy et Guerlain de lancer leurs soins dédiés.

Vichy imagine Neovadiol Phytosculpt Cou & Contours du Visage (50 ml, 30 €, à partir de mars), un des premiers soins du genre en pharmacie. Riche en Phytostérol, extrait de fougère, acide hyaluronique, Proxylane, Hepes… sa texture “stretch” confortable est particulièrement innovante, le cou nécessitant à la fois nutrition (c’est une zone pauvre en glandes sébacées) et remise en tension, un double exercice pas si facile à réaliser ! L’efficacité mécanique est immédiatement perceptible, grâce à une galénique resculptante composée de cires qui fondent à l’application en créant une remise en tension des tissus, semblable à un effet “corset tenseur”.

En mars, Guerlain proposera dans sa luxueuse gamme Orchidée Impériale La Crème Cou et Décolleté (75 ml, 332 €), qui, avec sa texture “maillage invisible seconde peau” semble gainer les tissus de l’intérieur.
Au cœur de sa formule, outre les deux variétés d’orchidées rares que l’on retrouve dans toute la ligne, trois actifs agissent en synergie : la gomme Tara (aussi appelée “l’or vert des Incas”) et l’algue rouge qui luttent contre le relâchement cutané et permettent de retrouver un maintien idéal, et côté nutrition, du beurre de mangue

Des masques ou soins visage et cou

Signe des temps, de plus en plus, le mot “cou ” apparaît sur les facings des conditionnements, ce qui n’était pas le cas jusqu’alors.

C’est le cas de Revitalift Visage, Contours et Cou de L’Oréal Paris (50 ml, 11,90 €) en GMS, ou de Capture Totale Crème de Nuit Haute Régénération Visage et Cou de Dior (60 ml, 174,50 €) en Sélectif.

Du côté des masques, le Masque-Sérum Liftant Multi-Intensif, Masque tissu visage et cou de Clarins (5 X 30 ml, 95 €), le Masque antirides visage & cou de Face D 3-Luronics (25 ml, 4,95 € le masque unidose) ou Collagen Face Lift Cryo Mask visage et cou de Apot.care au collagène de méduse, très proche du collagène humain (14 € l’unité ou 49 € la boîte de 4 masques), font partie de cette nouvelle génération de masques qui prennent aussi en compte le cou.
Il était temps !

Ariane Le Febvre

Tous les articles (259)