HT :
TVA :
TTC :

Spécial ÉTÉ 2022
mardi 5 mai 2020Actus

CutiBiome CLR : recalibrer l'écosystème cutané pour lutter contre l'acné et les pellicules

CutiBiome de CLR : recalibrer l'écosystème cutané pour lutter contre l'acné et les pellicules

L’acné et les pellicules ont un impact important sur la qualité de vie. La recherche scientifique des dix dernières années a fourni de nouvelles informations essentielles sur les processus physiopathologiques de ces deux maladies. Cette recherche contribue à apporter des améliorations majeures aux soins cosmétiques de la peau acnéique et des pellicules, comme Cutibiome. Ce nouvel actif de CLR a été développé pour traiter les processus en cause dans la peau et le cuir chevelu afin de réduire la formation de lésions acnéiques et la desquamation du cuir chevelu.

Temps de lecture
~ 6 minutes

L’acné est une affection extrêmement courante, avec une prévalence au cours de la vie d’environ 85 %, survenant principalement pendant l’adolescence. L’acné dite adulte, cependant, touche un nombre croissant de femmes et constitue une préoccupation croissante pour les consommateurs.
Les pellicules sont un autre problème cutané lié aux microbiotes, dont la prévalence est élevée.
Environ 20 % des personnes souffrent de pellicules.

CutiBiome CLR est un complexe synergique d’extraits lipophiles de manuka, poivre noir et magnolia. Il apporte un soutien essentiel à l’équilibre naturel qui existe entre la peau et son microbiote, en particulier lors de situations difficiles, comme l’acné ou les pellicules.

Comprendre les processus qui mènent à l’acné et aux pellicules

On sait que les fluctuations et changements hormonaux, associés à une présence accrue de testostérone, sont impliqués dans l’augmentation de la production de sébum.

La nouvelle donne pour l’acné…

Cutibacterium acnes est une bactérie qui a été reconnue comme une espèce clé dans l’acné. Cependant, il est important de comprendre que C. acnes est la bactérie la plus répandue dans et sur la peau humaine, qu’une personne souffre ou non d’acné.
C. acnes présente différentes variantes génétiques, c’est-à-dire des phylotypes, dont certains peuvent être considérés comme “neutres” …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les services PRO de CosmeticOBS

ActusAutres articles

1059résultats