samedi 6 novembre 2010Actus

Les huiles et cires minérales

© Thinkstock - L'Observatoire des Cosmétiques

Paraffine et paraffine liquide, vaseline, cires synthétiques… autant d’hydrocarbures largement présents dans les formules de nos cosmétiques. Vous ne vous imaginez pas appliquer un dérivé de pétrole sur votre peau ? On parie que vous le faites pourtant, et très régulièrement, surtout si vous utilisez un rouge à lèvres, une crème hydratante pour le visage, un lait pour le corps ou un démaquillant pas trop chers. Au-delà d’un léger réflexe de répugnance instinctive que vous pouvez éventuellement éprouver rien qu’à l’idée, l’utilisation des huiles et cires minérales peut-elle constituer un problème ? Et la cosmétique pourrait-elle s’en passer ? Point complet, pour vous aider à vous forger sur le sujet, une opinion bien huilée !

Temps de lecture
~ 6 minutes

Les huiles et cires minérales sont des composés obtenus par distillation fractionnée de la houille, du pétrole ou de certains schistes bitumineux.
Elles sont généralement constituées essentiellement de mélanges d’hydrocarbures paraffiniques, naphténiques et aromatiques, et peuvent prendre des consistances variées, allant de l’huile fluide à la pâte molle et à la cire épaisse.

Leurs applications sont multiples. Les huiles ont longtemps apporté la lumière dans les lampes (à huile) de nos grands-mères, elles sont également utilisées en tant que lubrifiants pour les rouages des machines, les moteurs des automobiles ou les gels pharmaceutiques… Les cires sont autorisées en tant qu’additifs alimentaires et servent d’agents d’enrobage à nos confiseries ou nos fruits séchés (E905, E 907…). Et toutes sont également des ingrédients cosmétiques largement répandus…. et tout aussi décriés.

Voici réunis les différentes pièces du dossier, à charge et à décharge.

Dans le dossier de la défense

Les huiles et cires minérales ont des propriétés cosmétiques avérées, associées à une excellente stabilité et un coût de revient très faible qui augmentent encore leur intérêt.

Facteurs d’hydratation
Antistatiques et émollientes, les huiles minérales constituent une base pratique pour toutes sortes d’émulsions.
Toutes sont, de plus, plus ou moins fortement (selon leur densité) …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

ActusAutres articles

996résultats