dimanche 4 juillet 2010Actus

Les ingrédients animaux en cosmétique

undefined

On parle souvent, sur les étiquettes ou ailleurs, des tests sur animaux, généralement pour revendiquer leur absence. On évoque beaucoup moins les ingrédients d’origine animale, extraits d’animaux (vivants ou morts) ou issus de leur production. Ils sont pourtant assez largement présents dans nos produits quotidiens.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Pour un ingrédient cosmétique, il y a origine animale et origine animale. En particulier, il y a les productions qu’on prélève sans porter atteinte à l’animal lui-même et les matières premières extraites d’animaux vivants ou morts.

Les productions animales

Ce sont des produits ou des substances que l’animal produit naturellement, et elles se divisent en deux grandes familles :

Les productions de type physiologique : elles s’inscrivent parfois dans un but de protection comme dans le cas de la lanoline qu’on récupère de la laine du mouton ou de la soie de la chenille du ver Bombyx, ou sont destinées à assurer la survie de l’espèce sous forme d’œuf ou de lait…

Les productions résultant du travail des animaux : celles-là sont fabriquées par les différentes espèces pour satisfaire leurs propres besoins. La ruche fournit ainsi son miel, sa cire d’abeille, sa propolis ou sa gelée royale…
Dans les cosmétiques, ces matières premières peuvent être utilisées à l’état brut ou sous forme d’extrait : on peut ainsi obtenir de l’acide lactique (actif hydratant ou exfoliant selon le pourcentage utilisé) à partir du lait, la lécithine (émolliente et émulsifiante) à partir de l’œuf, etc.
Elles peuvent aussi être transformées …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

ActusAutres articles

978résultats