mardi 5 janvier 2021Actus

Nouvelle méthode de quantification des N-nitrosamines polaires dans les produits cosmétiques

Nouvelle méthode de quantification des N-nitrosamines polaires dans les produits cosmétiques

La Direction européenne de la qualité du médicament & soins de santé (EDQM) a publié une méthode analytique de quantification des N-nitrosamines polaires dans les produits cosmétiques, validée par le réseau européen des laboratoires officiels de contrôle des cosmétiques (OCCL).

Temps de lecture
~ 1 minutes

Cette méthode est adaptée au dosage de la N-nitroso-diéthanolamine (NDELA), de la N-nitrosodiméthylamine (NDMA), de la N-nitrosodiéthylamine (NDEA), de la N-nitroso-morpholine (NMOR), de la N-nitrosométhyléthylamine (NMEA), de la N-nitrosopyrrolidine (NPYR) et de la N-nitroso-pipéridine (NPIP) dans les cosmétiques et encres de tatouage, sur l’intervalle de concentration 10-1 000 µg/kg. Elle a fait l’objet d’un examen collégial au sein du réseau européen des OCCL. Des données de validation interlaboratoires figurent en annexe de la méthode publiée.

Les nitrosamines sont classées comme carcinogènes probables pour l’homme. Dans l’Union européenne, le Règlement (CE) n°1223/2009 en interdit la présence dans les produits cosmétiques et interdit ou restreint les précurseurs des nitrosamines pour prévenir la formation de ces dernières.

Une description détaillée de la méthode par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse peut être téléchargée gratuitement sur le site FreePub de l’EDQM.

Source
Nouvelle méthode de quantification des N-nitrosamines polaires dans les produits cosmétiques, EDQM, Protection du patient & des consommateurs cosmétiques, 16 décembre 2020

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

ActusAutres articles

966résultats