jeudi 19 novembre 2015Congrès

Karité : un choix durable pour les cosmétiques

undefined

La durabilité est une préoccupation croissante pour l’industrie cosmétique. Parmi les ingrédients ‟durables″ ou ‟soutenables″, le beurre de karité, récolté en Afrique, figure en bonne place des nombreux programmes de commerce équitable. Henrik Vingaard, de AAK, est venu, lors du Sustainable Cosmetics Summit 2015 organisé par Organic Monitor, rappeler les qualités de cet ingrédient et plaider pour des chaînes d’approvisionnement durables à l’exemple de celle mise en place par sa société. 

Temps de lecture
~ 8 minutes

Henrik Vingaard est Directeur du Sourcing & Trading de AAK , une société suédoise fondée en 1871 et spécialisée dans la fabrication et le développement de matières premières cosmétiques comme les huiles végétales, les esters et les beurres. Il faisait partie des intervenants de l’édition européenne du Sustainable Cosmetics Summit 2015 qui s’est tenue à Paris les 23 et 24 octobre dernier pour évoquer les opportunités et les pièges à éviter lors du sourcing en Afrique. Avec un focus sur la création par AAK en 2009 d’une chaîne d’approvisionnement durable en beurre de karité au Burkina Faso.

Durable depuis Cléopâtre

D’après Henrik Vingaard, ‟ le beurre de karité serait appliqué pour les soins de la peau depuis l’ère de Cléopâtre ″, reine d’Égypte entre -51 et -30 ans avant J.-C.
Mais pour revenir à notre époque, ‟ c’est L’Oréal qui le premier a utilisé du beurre de karité comme un émollient fonctionnel et durable ″, précise-t-il. ‟ Aujourd’hui, il est présent dans plus de 1 200 de leurs formulations ″.
Cet ingrédient, dont la dénomination INCI est Butyrospermum parkii butter, peut figurer comme émollient unique ou être associé à d’autres actifs issus de l’oléochimie ou de la pétrochimie dans la …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CongrèsAutres articles

578résultats