lundi 22 novembre 2021Congrès

La certification Vegan pour la filière cosmétique

La certification Vegan pour la filière cosmétique

Le veganisme a le vent en poupe, et la seule promesse de l’absence de tests sur les animaux est un critère d’achat essentiel pour de plus en plus de consommateurs. Mais la certification Vegan va bien au-delà de cette allégation. Le 26 octobre 2021, lors du Sustainable Cosmetic Summit, Ericka Durgahee, responsable du marketing à la Vegan Society, a présenté les intérêts du label “Vegan” et les critères à respecter pour l’obtenir.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Fondée en 1944, la Vegan Society est la plus ancienne association œuvrant à promouvoir le veganisme auprès du grand public, des entreprises et des décideurs politiques. C’est elle qui a créé le terme “Vegan”, et elle définit le veganisme comme le mode de vie qui exclut, dans la mesure du possible mais autant que possible, toutes les formes de cruautés et d’exploitation des animaux, que ce soit pour se nourrir, se vêtir ou pour toute autre raison.

Le veganisme à la conquête du monde

L’image extrémiste des débuts a peu à peu cédé la place à la perception plus responsable d’un mode de vie respectueux non seulement des animaux, mais aussi des autres, de la planète et de ses ressources, et le mouvement a pris de l’ampleur : la Vegan Society estime que d’’ici 2025, un quart des Britanniques seront vegans et près de la moitié flexitariens.

Chaque année, en janvier, l’association organise un “mois vegan”, le Vaganuary. À l’occasion de l’édition 2020, plus de 580 000 personnes, de 209 nationalités différentes, ont pris l’engagement d’être veganes durant les 31 jours de l’opération. Selon une enquête de la Vegan Society en février et mars, 40 % d’entre elles ont décidé …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CongrèsAutres articles

590résultats