lundi 27 mars 2017Congrès

La cosmétique minérale… mais de quoi parle-t-on ?

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Qu'est-ce exactement que la cosmétique minérale ? À l'occasion de la 8e édition du colloque U'Cosmetics, organisé par les étudiants de l'université UCO Bretagne Nord de Guingamp le 16 mars 2017, Jean-Claude Le Joliff, créateur de la Cosmétothèque, s'est attaché à définir les contours de ce que cette branche de la cosmétique englobe.

Temps de lecture
~ 8 minutes

Pour définir la cosmétique minérale, Jean-Claude Le Joliff commence par une série de questions : le minéral peut-il se concevoir par son opposition à l'organique ? Est-il inorganique ? Doit-on le comprendre comme de nature minérale, d'origine minérale, de composition minérale ? Ou est-ce encore autre chose ?
Rien de tout cela, pour l'intervenant : "la cosmétique minérale est avant tout un positionnement marketing : quelque chose que l'industrie cosmétique a créé de toutes pièces, qui utilise des éléments issus de la chimie minérale, mais aussi d'autres types de substances".

Les origines de la cosmétique minérale

L'un des marqueurs de cette évolution est la cosmétique bio, et notamment quand, après avoir mis au point les premiers produits de soin et d'hygiène, le secteur a commencé à se demander comment on pouvait faire du maquillage estampillé naturel. "C'est ainsi qu'est né ce concept de maquillage minéral, qui a ensuite été étendu à la notion de cosmétique minérale", dit Jean-Claude Le Joliff.
Certaines définitions (comme celle qu'il a trouvée sur le site doctissimo) renvoient ainsi à la notion de "poudres micronisées, broyées jusqu'à l'obtention de minuscules particules, provenant directement des éléments de la terre tels que le talc, le mica, le dioxyde de titane, …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(2)

CongrèsAutres articles

592résultats