mercredi 13 novembre 2013Congrès

L'évaluation de la sécurité vue par un toxicologue

undefined

On assiste aujourd'hui à une pénurie d'experts toxicologues. Particulièrement, bien sûr, depuis l'entrée en vigueur du Règlement Cosmétiques 1223/2009, avec ses nouvelles exigences en matière d'évaluation de la sécurité des produits cosmétiques. Les demandes affluent, le travail est énorme… et bien complexe aussi, comme l'a expliqué le Dr Stéphane Pirnay, du cabinet Expertox aux 31e Matinales de la Cosmétique.

Temps de lecture
~ 9 minutes

Les Matinales de la Cosmétique, organisées par Sylvain-Romain Cotte ( SRC Consulting ), réunissent chaque mois les professionnels de la cosmétique autour d'un petit déjeuner et d'un thème d'actualité. Et il n'est rien de dire que l'évaluation de la sécurité d'un produit cosmétique est au cœur de l'actualité. Le Dr Stéphane Pirnay, du cabinet d'expertises toxicologiques Expertox , l'a rappelé et prouvé (s'il en était besoin) durant ses quelques deux heures d'intervention.

" La toxicologie est une discipline difficile ", a-t-il commencé. " Ce n'est pas une science exacte, elle laisse une place importante à l'interprétation. Elle est transversale, intègre de nombreuses autres disciplines. Et elle évolue constamment, notamment au gré des découvertes scientifiques ".

Le domaine s'est encore complexifié avec l'entrée en vigueur du Règlement Cosmétiques 1223/2009 le 11 juillet 2013, et particulièrement avec sa nouvelle Annexe I, consacrée au Rapport sur la sécurité du produit cosmétique, pièce maîtresse de la constitution du Dossier d'Information sur le Produit.
Sans rentrer dans les détails (à retrouver dans les dossiers DIP pratique et Annexe I pratique ), l'Annexe I se divise en deux parties. La Partie A dresse la liste des "Informations sur la sécurité du produit cosmétique" qui sont autant …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CongrèsAutres articles

592résultats