HT :
TVA :
TTC :

Préparez votre venue dès maintenant !
lundi 23 octobre 2023ECHA

Intention de classification CLH du Sodium chlorite en Muta. 2

Intention de classification CLH du Sodium chlorite en Muta. 2

Le 18 octobre 2023, l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) a publié l’intention provenant de la Hongrie de classification et d’étiquetage harmonisés (CLH) pour le Sodium chlorite, un agent oxydant et d’hygiène bucco-dentaire, notamment en tant que substance mutagène de catégorie 2. Une menace pour son utilisation en cosmétique si le processus arrive à son terme.

Temps de lecture
~ 1 minutes

Le chlorite de sodium (n°CAS : 758-19-2 ; n°CE : 231-836-6 ; INCI : Sodium chlorite) est un ingrédient listé dans le Cosing, avec les fonctions : Agent d’hygiène bucco-dentaire, agent oxydant.
Il n’est actuellement pas réglementé par le Règlement Cosmétiques 1223/2009, et n’est pas non plus listé dans l’Annexe VI du Règlement CLP 1272/2008.

La Hongrie a l’intention de faire classifier la substance de la façon suivante :
• Ox. Sol. 1, H271 - Peut provoquer un incendie ou une explosion ; comburant puissant.
• Met. Corr. 1, H290 - Peut être corrosif pour les métaux.
• Acute Tox. 3, H301 - Toxique en cas d’ingestion.
• Acute Tox. 2, H310 - Mortel par contact cutané.
• Skin Corr. 1, H314 - Provoque des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves.
• Eye Dam. 1, H318 - Provoque des lésions oculaires graves.
• Muta. 2, H341 - Susceptible d’induire des anomalies génétiques.
• STOT RE 2, H373 - Risque présumé d’effets graves pour les organes à la suite d’expositions répétées ou d’une exposition prolongée.
• Dangereux pour l’environnement aquatique.

Si le processus arrive à son terme et que cette classification devient effective, le Sodium chlorite serait donc …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Réservez vos places maintenant !

ECHAAutres articles

153résultats