mercredi 13 avril 2016Filière

Comment un pot de crème bio peut changer le monde !

undefined

Cosmébio et Organics Cluster Rhône-Alpes se sont associés pour réaliser une étude consommateurs exclusive intitulée “Profil des consommateurs et pratiques d’achat de cosmétique et alimentation bio en 2016”, menée par OpinionWay/Senseva. Cette étude annonce un nouveau paysage de consommation et de comportements des français, notamment en cosmétique. Comment un petit pot de crème bio fait changer les comportements des consommateurs ?

Temps de lecture
~ 5 minutes

Communiqué de Cosmébio et Organics Cluster

Passer à la cosmétique bio, c’est changer son style de vie

Le message phare de cette étude est clair : passer au bio implique un changement de vie pour 85 % des acheteurs de cosmétique bio.
71 % font plus attention à leur mode de consommation (gaspillage alimentaire, consommer moins mais mieux, gestion des déchets, covoiturage…).
45 % sont plus attentifs à leur santé : ils prennent soin de leur corps, font des cures détox, commencent ou intensifient leur activité physique.

Acheter de la cosmétique bio, c’est d’abord se nourrir en bio

Il faut rappeler que 85 % des acheteurs de cosmétiques bio ont également acheté un produit alimentaire bio au cours des 12 derniers mois : il est clair que l’acheteur de cosmétique bio achète d’abord un produit alimentaire bio. D’ailleurs, la consommation de produits bio est déclarée plus importante auprès des acheteurs de cosmétique bio (74 %).

Des consommateurs soucieux de leur santé

Les résultats de l’étude ont mis en évidence le fait que les acheteurs de cosmétiques bio sont attentifs à leur forme physique (86 %) et leur santé psychologique pour 87 %. Ils pratiquent régulièrement une activité physique pour plus …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

FilièreAutres articles

378résultats