mercredi 27 janvier 2021Filière

Des lignes directrices pour les "cosmétiques orientés Nature"

Des lignes directrices pour les "cosmétiques orientés Nature"

L’IKW (Association allemande des cosmétiques, produits de toilette, parfums et détergents) vient d’annoncer la pré-publication de Lignes directrices pour les “cosmétiques orientés Nature” et dont le positionnement est souvent moins clair que celui des produits naturels ou biologiques. Élaborées par un groupe de travail réunissant les représentants des autorités publiques, de l’industrie et des consommateurs, elles ont pour but d’apporter plus de transparence et de contribuer à une meilleure structuration de la diversité des produits axés sur la naturalité présents sur le marché.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Ces Lignes directrices s’adressent principalement aux fabricants, aux distributeurs et aux pouvoirs publics. Elles ont l’ambition de constituer un guide pratique, régulièrement actualisé, pour une communication authentique qui évite le greenwashing en ce qui concerne les différentes interprétations des cosmétiques naturels, et ciblent particulièrement les produits aux frontières floues, notamment ceux qui ne sont pas labellisés par un référentiel reconnu comme COSMOS ou NATRUE.
Elles proposent 11 points qualifiés de “plus petit dénominateur commun” que les produits doivent respecter pour être effectivement “naturels”, ainsi que des recommandations pour l’utilisation des allégations.

Les 11 passages obligés d’un cosmétique naturel

Selon ce texte, doivent être exclus :
1. l’utilisation de tensioactifs non complètement biodégradables (selon le Règlement (CE) n°648/2004) ;
2. l’utilisation d’ingrédients qui, conformément au Règlement (CE) n°1829/2003, doivent être étiquetés comme organismes génétiquement modifiés - Cela s’applique, par analogie, aux ingrédients qui n’entrent pas dans le champ d’application de ce Règlement ;
3. l’utilisation d’ingrédients provenant de vertébrés morts ;
4. le traitement des ingrédients végétaux et animaux ou du produit fini par des radiations ionisantes ;
5. l’utilisation de solvants halogénés et aromatiques ;
6. l’utilisation de matières premières à base d’huile minérale telles que les polymères, à l’exception …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

FilièreAutres articles

350résultats