mercredi 5 mai 2021Filière

Tests sur animaux : mais puisqu'on vous dit qu'ils sont interdits !

Tests sur animaux : mais puisqu'on vous dit qu'ils sont interdits !

Interdits depuis plus d’une dizaine d’années en Europe, les tests sur animaux continuent de faire parler d’eux. Et pour cause, de nombreux consommateurs pensent encore qu’ils sont pratiqués par les professionnels de l’industrie de la beauté. La FEBEA a conduit une enquête avec l’institut de sondages Opinion Way de manière à mieux cerner les croyances des Français en la matière… et les déconstruire.

Temps de lecture
~ 2 minutes

L’étude a été réalisée entre le 31 mars et le 1er avril 2021, sur un échantillon de 1015 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatif de la population française.

Ce sondage révèle que :
• 73 % du panel croient que l’on expérimente toujours certains produits cosmétiques sur les animaux en France,
• 11 % des répondants pensent que ces protocoles sont systématiques.

C’est parmi les 25-34 ans que cette opinion est la plus répandue (82 %). Pourtant, les tests sur animaux sont interdits dans l’ensemble de l’Union européenne. Selon Françoise Audebert, Conseillère réglementaire et scientifique à la FEBEA, plusieurs facteurs expliquent pourquoi ces idées persistent dans l’esprit des consommateurs.
“Il existe deux raisons. La première tient à la subsistance, dans certains pays du monde, de tests effectués par les autorités locales. Ces pratiques suscitent, à raison, de nombreux débats qui parviennent jusqu’en Europe, alors même que l’interdiction y est déjà en vigueur, et ce, depuis 2004. La seconde raison est que certains produits continuent d’afficher des mentions du type ‘non testé sur les animaux’, ce qui laisse penser que les produits qui n’affichent pas cette mention pratiqueraient ces tests. C’est évidemment faux, mais cela crée de la …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

FilièreAutres articles

309résultats