CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
22 mars 2016Organismes professionnels

Une Amicale parlementaire pour la filière cosmétique pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© L'Observatoire des Cosmétiques

Pour établir un dialogue régulier entre parlementaires et professionnels de la filière cosmétique, l’association professionnelle Cosmed initie une Amicale parlementaire des TPE, PME et ETI de la filière cosmétique française. Lancée le 29 février 2016 auprès d’un premier groupe de 200 députés et sénateurs, elle a déjà enregistré ses premières adhésions.

Temps de lecture : ~ 4 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Communiqué de Cosmed

L’industrie cosmétique représente un domaine d’excellence de l’économie française, à la troisième place des secteurs exportateurs de notre pays.
Emblématique de la fabrication française et de sa renommée mondiale, la cosmétique fait désormais figure d’exception avec un solde de créations d’emplois qui est toujours resté positif, même au plus fort des difficultés économiques.

À côté des grands groupes leaders qui tirent incontestablement l’image internationale de la filière, le tissu économique est composé à 85 % de TPE, PME et ETI, qui représentent la plus forte croissance en termes d’emplois créés. La filière compte aujourd’hui 50 000 emplois directs répartis sur les territoires des nouvelles régions.

En 2016, alors que la croissance et l’emploi sont au cœur des préoccupations de chaque responsable politique et économique, il paraît indispensable d’établir un dialogue régulier entre parlementaires et professionnels de la filière. En effet, aucune instance de cette nature n’existe à ce jour, ni sous la forme d’un groupe d’études au Parlement, ni en tant qu’amicale ou club parlementaire. Cette situation, s’agissant d’un secteur qui irrigue notre économie et dans lequel la France a conservé un rang mondial, est paradoxale ...