HT :
TVA :
TTC :

Découvrez les fonctionnalités PRO

La réglementation des allégations cosmétiques - MINIBOOK 2022

49,00 €HT

Tous les ebooks sont inclus dans l'abonnement PREMIUM

En France, en Europe et à l’International, ce Minibook fait le point sur l’essentiel de ce qu’il faut savoir avant de concevoir une allégation cosmétique. Les bases indispensables pour éviter de franchir la ligne rouge.

Version française - format PDF. Une publication de L’Observatoire des Cosmétiques.

Depuis la publication du Règlement Cosmétiques européen 1223/2009, les allégations ont été de plus en plus strictement encadrées.

Ce sont d’abord les “Critères communs” que les allégations doivent respecter pour pouvoir être utilisées qui ont posé de grands principes : conformité à la législation, véracité, preuves pour les justifier, sincérité, équité (notamment vis-à-vis de la concurrence), formulation permettant au consommateur un choix en toute connaissance de cause… Principes qui ont été explicités par des Lignes directrices émanant de la Commission européenne.

Faute, peut-être, d’avoir été parfaitement suivis par l’ensemble des acteurs du secteur, ces principes ont été encore précisés et durcis : un Document technique produit par un groupe de travail dédié au niveau européen, puis la 8e révision de la Recommandation “Produits Cosmétiques” de l’ARPP française ont institué une quasi interdiction de certaines d’entre elles, notamment les “Sans…” ou l’allégation “Hypoallergénique”…

Plus récemment, les législations environnementales, celles de la France faisant figure de pionnières appelées à en inspirer beaucoup d’autre de part le monde, ont établi d’autres interdictions : on ne pourra plus bientôt revendiquer d’être “respectueux de l’environnement”, “vert” ou “non polluant” ni même peut-être “biodégradable”…

L’heure n’est pas encore à une liste positive d’allégations permises comme le connaît l’industrie agroalimentaire (du moins en Europe), mais l’étau se resserre, et, sous peine d’être jugé non conforme par les autorités de contrôle, il vaut mieux bien peser chaque mot des revendications que l’on veut apposer sur l’étiquette d’un produit cosmétique.

L’auteur
Diplômée de l’École Supérieure de Journalisme de Lille, Laurence Wittner est journaliste indépendante, spécialisée dans le domaine des cosmétiques. Cofondatrice de L’Observatoire des Cosmétiques, elle en est la rédactrice-en-chef de ses supports.

Minibook 2022 “La réglementation des allégations cosmétiques”, version française, édition de L’Observatoire des Cosmétiques (Avril 2022), 45 pages (ISBN 979-10-92544-92-3), format PDF (1,5 Mo).