HT :
TVA :
TTC :

Spécial ÉTÉ 2022
samedi 27 mars 2010Autorités

Cosmétovigilance : les chiffres 2009 des effets indésirables dus aux cosmétiques

© L'Observatoire des Cosmétiques

Comme chaque année, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé - aujourd'hui ANSM) vient de publier le bilan de la Cosmétovigilance pour 2009. La tendance est toujours à l’augmentation…

Temps de lecture
~ 5 minutes

 27 mars 2010
Depuis 2004, l’ Afssaps a mis en place un système de surveillance et d’enregistrement des effets indésirables dus à l’utilisation des cosmétiques, permettant de les répertorier et de centraliser les informations les concernant dans le but de mieux les prévenir.
Cette Cosmétovigilance était une première française, aujourd'hui généralisée à l’ensemble du territoire européen, grâce aux dispositions du nouveau Règlement régissant les cosmétiques, entré en application le 11 juillet 2013.
Le bilan de la Cosmétovigilance 2009 pour la France vient d’être publié.

Toujours plus d'effets indésirables

Premier constat : les effets indésirables liés à l’utilisation de cosmétiques ne cessent d’augmenter en France. 232 ont ainsi été recensés en 2009, alors que  193 l’avaient été en 2008 et 126 en 2007.
Parmi eux :
• 76 % ont relevé de réactions de type allergique
• 17 % ont consisté en réactions d’irritation
• 7 % se sont traduits par d’autres réactions (gênes respiratoires, acnés, érosion cornéenne…)

Pour 53 %, ces effets indésirables ont été considérés comme "non graves", mais il faut souligner que la perception de la gravité est variable selon que l’on est un texte de loi ou un consommateur.
Ainsi 12 % ont été classés comme graves …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(4)

Les services PRO de CosmeticOBS

AutoritésAutres articles

190résultats