HT :
TVA :
TTC :

Le symposium sur les tests cliniques et précliniques
mercredi 25 février 2015Commission européenne

Tests sur animaux : le débat entre PETA et l'Europe

© L'Observatoire des Cosmétiques

Le Règlement qui régit les produits cosmétiques en Europe (n° 1223/2009) a institué le principe de l'interdiction totale des tests sur animaux, tant pour les produits finis que pour les ingrédients, et ce depuis le 11 mars 2013. Mais le règlement REACH, qui vise notamment à renforcer les connaissances sur les substances chimiques, impose parfois qu'elles soient testées sur des animaux, et même dans certains cas quand elles sont utilisées dans des cosmétiques. L'organisation PETA, qui milite pour le bien-être animal au Royaume-Uni, s'en est inquiétée, et a lancé une pétition adressée à la Commission européenne. Qui vient d'y répondre.

Temps de lecture
~ 5 minutes

Sur son site Internet, l' organisation PETA (People for the Ethical Treatment of Animals – Assocation pour le traitement éthique des animaux) appelle ses sympathisants à "ne pas laisser les expérimentations animales pour les cosmétiques revenir par la petite porte"…

Le texte de la pétition qu'elle propose de signer souligne notamment que " le Règlement Cosmétiques européen est une étape cruciale vers la fin des expérimentations cruelles et odieuses sur les animaux. Cependant, en exigeant des tests pour les substances chimiques utilisées dans les cosmétiques quand il y a une possibilité d'exposition des travailleurs durant le processus de fabrication, [la Commission européenne] porte atteinte aux valeurs morales et éthiques inscrites dans le Règlement Cosmétiques . Il est inexcusable que, de nos jours, des animaux soient contraints de souffrir et de mourir pour des tests d'ingrédients cosmétiques ".
Et de conclure en exhortant la Commission à respecter l'esprit du Règlement.

Le problème, qui vient de certaines contradictions entre deux textes européens, le Règlement Cosmétiques d'une part, le règlement REACH d'autre part, n'est pas nouveau. Et la question a été souvent posée, et notamment par l'industrie cosmétique, de savoir comment respecter l'interdiction du recours aux tests du premier quand le second les …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

Meilleure innovation ingrédient 2022

Commission européenneAutres articles

325résultats