HT :
TVA :
TTC :

Préparez votre venue !
mardi 5 mars 2024Consommateurs

Le rapport de la Gen Z à la cosmétique

Le rapport de la Gen Z à la cosmétique

Moins bons élèves que les Millennials, plus décalés que les Boomers, les jeunes de 15 à 25 ans ont un caractère bien à eux… qui se reflète dans les habitudes de consommation. Pour mieux comprendre la manière dont ils achètent et utilisent des produits de beauté, Episto (plateforme en ligne d’analyse de données collectées sur Internet) a réalisé une étude à l’envergure internationale.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Pour cette enquête, 2694 personnes (habitant en France, aux Émirats Arabes Unis, en Inde, aux États-Unis et en Chine) ont été interrogées.

Chiffres et analyse

La majorité des panélistes montre un intérêt marqué pour la beauté. Les répondants français confient commencer à se maquiller vers l’âge de 14 ans (13 ans pour les Américains et entre 16/18 ans pour les autres). Cependant, leur faible pouvoir d’achat les contraint à limiter leurs dépenses. 49 % d’entre eux ont un budget beauté mensuel de compris entre 5 et 20 euros.
Ils ne sont que 25 % à pouvoir consacrer entre 20 et 50 euros.

Le rôle des cosmétiques

En ce moment, la mode est la beauté qui prend soin du psychisme… une tendance qui ne résonne pas vraiment aux oreilles de la Gen Z dont l’approche est plus fonctionnelle.
Pour ces jeunes, utiliser des soins sert avant tout à répondre à une problématique précise (69 %).
Ils ne sont que 48 % à dire que prendre soin d’eux aide à se sentir plus confiant.

Les Z français ont des besoins bien spécifiques. Côté capillaire, ils cherchent à réparer leur cuir chevelu.
Niveau soin du visage, c’est surtout la lutte contre les imperfections …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, STARTUP, TPE et PREMIUM

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les services PRO de CosmeticOBS

ConsommateursAutres articles

230résultats