samedi 29 septembre 2012CSSC

Climbazole : Demande d'Opinion au CSSC

©L'Observatoire des Cosmétiques

Le Climbazole est-il sûr d'emploi ? La possibilité de résistances croisées avec d'autres antimicrobiens notamment utilisés dans les médicaments, est-elle compatible avec l'utilisation de ce conservateur dans les produits cosmétiques ? La question a été posée au CSSC. Une prochaine opinion est attendue.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Le texte de la requête

Le Climbazole (1-(4-chlorophenoxy)-1-imidazol-1-yl-3,3-dimethyl-2-butanone – CAS : 38083-17-9), est actuellement réglementé par la Directive Cosmétiques en tant que conservateur dans l'Annexe VI (entrée 32), avec une concentration maximale autorisée de 0,5 %.

Dans l'Opinion SCCP/1204/08, adoptée le 21 février 2009, le SCCP (ex-CSSC) avait conclu que :
• L'utilisation du Climbazole en tant que conservateur à une concentration maximale de 0,5 % dans tous les produits cosmétiques ne peut pas être considérée comme sûre. Cependant, quand il est utilisé en tant que conservateur dans les produits capillaires et de soin du visage à 0,5 %, le Climbazole ne pose pas de risque pour la santé du consommateur ;
• Le Climbazole, quand il n'est pas utilisé en tant que conservateur, ne pose pas de risque pour la santé du consommateur dans les produits capillaires à rincer à une concentration maximale de 2 % ;
• le Climbazole, quand il n'est pas utilisé en tant que conservateur, ne pose pas de risque pour la santé du consommateur dans les produits capillaires et de soin du visage à 0,5 %. L'utilisation du Climbazole à 0,5 % dans les produits à ne pas rincer autres que ceux mentionnés ci-dessus, …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CSSCAutres articles

242résultats