HT :
TVA :
TTC :

Spécial ÉTÉ 2022
jeudi 17 juillet 2014CSSC

CSSC : révision de l'Opinion Zinc pyrithione

© L'Observatoire des Cosmétiques

L'Opinion sur le Zinc pyrithione datait du 18 juin 2013. Les experts estimaient alors que la substance, utilisée en tant qu'agent antipelliculaire, n'était pas sure d'utilisation pour le consommateur à une concentration allant jusqu'à 2 %. Lors de la 6e réunion plénière du 18 juin 2014, le CSSC a été d'un avis différent.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Background

Le Zinc pyrithione (ZPT) (CAS : 13463-41-7 ; EU : 236-671-3), dont le nom chimique est Bis[(2-pyridyl-1-oxo)-thio]zinc, a été introduit dans la Directive Cosmétiques en tant que conservateur par la directive CEE/82/368. Il a été autorisé en tant que conservateur à une concentration maximale de 0,5 % avec la restriction suivante : "Autorisé dans les produits à rincer après usage, interdit dans les produits d'hygiène buccale".

Le 17 décembre 1984, le CSC (Comité scientifique de cosmétologie) avait conclu dans son Opinion XI/389/84, en ce qui concerne l'utilisation du Zinc pyrithione dans les soins capillaires non rincés après usage :
"Le Comité note que l'utilisation du pyrithione de zinc est autorisée en tant que conservateur dans les produits rincés après usage à une concentration maximale de 0,5 % du produit fini.
Le Comité estime que la substance est hautement toxique, et ne peut accepter de recommander un quelconque élargissement de son utilisation sauf s'il peut être prouvé qu'il n'y a pas de pénétration cutanée sur une peau normale, ni en cas d'inflammation ou d'abrasion"
.

La soumission I pour le Zinc pyrithione a été transmise en juin 2000 par le COLIPA.

Le SCCNFP (Comité scientifique pour les produits cosmétiques et …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

Les services PRO de CosmeticOBS

CSSCAutres articles

261résultats