mardi 27 août 2019CSSC

Enrobages de Zinc oxide (nano) : demande d'Opinion au CSSC

Enrobages de Zinc oxide (nano) : demande d'Opinion au CSSC

Trois enrobages pour le Zinc oxide sous sa forme nano vont faire l’objet d’une évaluation de leur sécurité par le CSSC. La demande en a été faite par la Commission européenne et a été publiée le 19 août 2019. Le Comité Scientifique a accepté ce mandat par procédure écrite le 29 juillet 2019.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Ce mandat au CSSC a été annulé le 7 septembre 2020

Background

L’oxyde de zinc, ZnO, (numéros CAS/CE : 1314-13-13-2/215-222-5) est autorisé à la fois comme colorant par l’entrée 144 de l’Annexe IV et comme filtre UV par les entrées 30 et 30 bis (nano) de l’Annexe VI du Règlement Cosmétiques (CE) n°1223/2009.

Le Comité Scientifique pour la Sécurité du Consommateur a publié une Opinion sur l’oxyde de zinc (nano) (SCCS/1489/12) et un Addendum (SCCS/1518/13) concernant la sécurité de la nano forme du ZnO et son enrobage (triéthoxycapryl-silane, diméthicone-diphenylsilanetriéthoxycapryl-silane et octyl-triméthoxylosiloxane). Le Comité a conclu que l’utilisation du ZnO (nano) comme filtre UV dans les produits solaires, avec les caractéristiques décrites dans cette Opinion et à une concentration pouvant atteindre 25 %, peut être considérée comme “ne présentant pas ou peu de risques pour la peau en tant que filtre UV dans les formules de protection solaire”.

En ce qui concerne l’utilisation d’autres enrobages, non couverts par l’Opinion, le CSSC a conclu que : "D’autres ingrédients cosmétiques peuvent être utilisés comme enrobages pour autant qu’il soit démontré au CSSC qu’ils sont sûrs et qu’ils n’affectent pas les propriétés des particules liées au comportement et/ou aux effets, par rapport aux …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CSSCAutres articles

232résultats