vendredi 24 octobre 2014CSSC

Protéines de blé hydrolysées : le CSSC révise son Opinion

© L'Observatoire des Cosmétiques

Le 18 juin 2014, le CSSC avait adopté une Opinion sur la sécurité d'utilisation des protéines de blé hydrolysées, évaluée sous l'angle de la sensibilisation cutanée. Conclusion d'alors : cet ingrédient est sûr dans les produits cosmétiques, sauf dans les savons et les savons liquides. Ce 22 octobre 2014, une révision de cette Opinion a été publiée.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Background

Plusieurs États membres ont récemment fait état de problèmes de sécurité en relation avec des produits cosmétiques contenant des protéines de blé hydrolysées. Plusieurs cas d'urticaires de contact provoqués par ces produits cosmétiques, suivis de chocs anaphylactiques après l'ingestion de nourriture contenant des protéines de blé, ont été récemment rapportés.

Dans son Opinion du 18 juin, le CSSC avait conclu :
"Le CSSC estime que :
Au vu du nombre de cas rapportés d'urticaires de contact de type immédiat et de réactions systémiques allergiques, le risque global de sensibilisation aux protéines de blés hydrolysées (PBH) apparaît faible, à l'exception d'une "épidémie" au Japon associée à un produit particulier.
Pour les préoccupations scientifiques concernant l'utilisation des PBH dans les produits cosmétiques :
• des données probantes montrent que la sensibilisation aux PBH intervient via une exposition aux cosmétiques, et non via la nourriture,
• des données probantes indiquent que le risque de sensibilisation est plus élevé quand les PBH sont utilisées sur la peau en tant qu'ingrédient dans les savons et les savons liquides : cette association peut mener à la sensibilisation.
Le CSSC considère que l'utilisation des protéines de blé hydrolysées dans les produits cosmétiques est sûre pour les …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

CSSCAutres articles

248résultats