lundi 16 décembre 2019CSSC

Solubilité des SAS : le CSSC apporte un rectificatif à son Opinion

Solubilité des SAS : le CSSC apporte un rectificatif à son Opinion

Le CSSC vient de publier une version corrigée, en date du 6 décembre 2019, de son Opinion finale sur la solubilité des SAS (Silices synthétiques amorphes). L’objectif est de clarifier la description des tests de solubilité, ce qui modifie légèrement la conclusion finale.

Temps de lecture
~ 4 minutes

L’Opinion du CSSC sur la solubilité des SAS a été finalisée lors de la réunion plénière du CSSC des 20 et 21 juin 2019.
Ce rectificatif vise à clarifier la description des tests de solubilité. Un protocole “OCDE TG 105 amélioré” a été utilisé pour tester la solubilité de tous les matériaux SAS, mais l’ajout d’éthanol au milieu de test n’a été effectué que pour les matériaux hydrophobes à la surface modifiée, les matériaux hydrophiles ayant été testés sans ajout d’éthanol.

La nouvelle conclusion

en gras, les parties qui ont été corrigées

1. Le CSSC considère-t-il que les Silices synthétiques amorphes (SAS) sont solubles (100 mg/L ou plus) ou dégradables/non-persistantes dans les systèmes biologiques, au regard de la définition des nanomatériaux donnée par le Règlement Cosmétiques ?

Après avoir examiné les données fournies dans ce dossier et celles disponibles dans la littérature publiée, le CSSC conclut que :
i) les valeurs de solubilité des matériaux de SAS hydrophiles se situent entre 22 mg/L et 225 mg/L pour les essais de solubilité effectués en milieu aqueux en suivant le protocole OCDE TG 105 ou le TG 105 amélioré de l’OCDE. Il a été noté que ce dernier protocole augmentait …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

CSSCAutres articles

237résultats