mardi 9 octobre 2012Experts

Cosmétique par vous ou cosmétique pour vous ?

undefined

Vous en avez certainement chez vous, sans vous douter que vous détenez une véritable bombe incendiaire. De celles capables de tout détruire sur leur passage. De mettre à mal une patiente vie d'économie, de sacrifices, de travail et d'épargne. Cette bombe, c'est une bouteille d'huile d'olive.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Car oui, l'huile d'olive est maudite ! Elle est un des cavaliers de l'Apocalypse, l'annonce de grands malheurs, de faillite, de pauvreté. Le cours de l'huile d'olive est au plus bas. Un plus bas depuis 10 ans. Or, qui sont les plus grands producteurs d'huile d'olive au monde ? L'Espagne, la Grèce et l'Italie. Oui, ces mêmes pays qui menacent l'Euro. Car alors que la mode de l'huile d'olive n'en finit plus de conquérir jusqu'aux régions de crème et de beurre comme la Normandie ou le Nord de la France, c'est un cheval de Troie de la faillite que nous introduisons dans nos cuisines.

C’est par ces mots qu’un éditorialiste économique commençait récemment son billet. À sa lecture, je me suis dit que nous pourrions peut-être nous retrouver un jour dans la même situation.

En effet, la forte poussée de la cosmétique à faire soi-même, ce que l’on appelle improprement personnalisée, suppose que votre bouteille d’huile d’olive pourrait vous servir à confectionner vos propres produits. D’autant qu’en plus, on vous propose maintenant des petites machines pour le faire soi-même comme les yaourts de la méthode Dukan ou le renouveau des boulangers à domicile. En est-il de même ?

Tout d’abord, la personnalisation n’est …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

ExpertsAutres articles

101résultats