CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
7 février 2019L'actualité des cosmétiques

Dityspray révolutionne l’aérosol pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Dityspray

Mousse à raser, déodorant ou encore shampooing sec, on ne compte plus les cosmétiques sous forme d’aérosol. Aussi pratique soit-il, ce système, parfois composé de gaz propulseurs inflammables, n’a pas toujours un impact environnemental positif. Mais ça, c’était avant ! À l’occasion du salon ADF/PCD organisé à Paris les 30 et 31 janvier, Jean-Luc Beurq, de la société Inospray, a présenté son système aérosol “vert”.

Temps de lecture : ~ 4 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Un aérosol non polluant et réutilisable ? Non, non, ce n’est pas un rêve, mais bien l’innovation présentée par Jean-Luc Beurq au salon ADF/PCD.
Son petit nom ? Dityspray, un système de conditionnement et diffusion de produits visqueux ou liquides, qu’ils soient alimentaires, cosmétiques ou autres.
Cette solution utilise de l’air comprimé comme force de propulsion, contrairement aux autres aérosols qui ont composés de gaz type butane ou propane.
Jean-Luc Beurq indique que “le système Dityspray est à destination des utilisateurs finaux, ils peuvent créer à leur guise leur aérosol et mettre sous pression ce qu’ils veulent”.

Comment ça marche ?

La solution Dityspray se compose de plusieurs parties :
• un boîtier en plastique rechargeable (Ditybox),
• une poche en aluminium (ou en complexe tri-couches) dans laquelle est conditionné le produit pur, non dilué (Dytibag),
• une base de gonflage connectée au réseau d’air comprimé qui permet la mise sous pression (Ditybase).
Pour résumer, en quelques secondes, le consommateur place le produit dans le boîtier, le pressurise et se retrouve avec un aérosol prêt à l’emploi.

Les avantages ?

Si, à la première lecture, pressuriser soi-même son aérosol n’emballe pas les foules, il serait de bon ton de se pencher un peu plus sur ...