Effets toxiques des huiles essentielles et de leurs constituants

Effets toxiques des huiles essentielles et de leurs constituants dans Food and Chemical Toxicology

Trois études, publiées dans le numéro de juillet du Journal Food and Chemical Toxicology, explorent la toxicité de différentes huiles essentielles et de leurs constituants. L’une concerne les huiles essentielles dans les micro-émulsion, les deux autres le farnesol et cinq espèces de Nepeta (Menthe des chats).

Temps de lecture
~ 5 minutes

Microémulsions d’huiles essentielles - Augmentation de la solubilité et de l’activité antioxydante ou cytotoxicité ?

Résumé
Les huiles essentielles (HE) ont un large éventail d’activités biologiques. Cependant, leur utilisation en milieu aqueux est souvent limitée du fait de leur hydrophobicité et de leur caractère volatil. Cette étude a été conçue pour préparer des microémulsions (ME) stables, diluables dans l’eau, contenant des huiles essentielles de citronnelle (Cymbopogon nardus (L.) Rendle), de menthe (Mentha x piperita L.’Multimentha’) et d’eucalyptus (Eucalyptus globulus Labill.) et pour évaluer leurs propriétés antioxydantes et cytotoxiques in vitro. La comparaison de la cytotoxicité de l’HE solubilisée dans des microémulsions et dans du diméthylsulfoxyde ainsi que la récupération des substances volatiles du milieu de culture cellulaire dans le temps ont également été effectuées. Des ME claires ont été obtenues dans une plage comprise entre 10 % et 50 % de la phase aqueuse pour l’HE de la citronnelle et jusqu’à 60 % de la phase aqueuse pour l’HE de menthe et d’eucalyptus, dans tous les rapports Tween 80 / phase huileuse (de 5:1 à 9:1). Les microémulsions d’HE (HE/ME) ont montré une activité antioxydante plus élevée que l’HE. L’augmentation de l’activité a été respectivement de 13,96 %, 22,25 % …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Publications scientifiquesAutres articles

87résultats