jeudi 29 avril 2021Zoom Nouveautés

Le vrac, c’est parti !

Le vrac c’est parti !

Démodés les emballages à usage unique ? Après avoir jeté puis recyclé, la tendance aujourd’hui est clairement de donner une seconde vie à nos flacons. Recharges et consignes s’imposent comme une solution efficace, à la fois plus écologique et plus économique, pour produire moins de déchets. Bien sûr, pour l’instant, cela concerne surtout les marques enseignes, mais aussi de plus en plus la pharmacie, sans parler des marques dédiées au refill.

Temps de lecture
~ 5 minutes

Pourquoi jeter un flacon quand on peut le remplir de nouveau ? Le durable et le réutilisable sont devenus des alternatives efficaces pour lutter contre les produits éphémères. Le rechargeable est déjà bien connu de la parfumerie fine (après Caron et Mugler, Diptyque, Dior, Goutal, Lancôme, Giorgio Armani, Valmont, 100bon, Nout…), ce qui paraît particulièrement pertinent tant cela fait mal au cœur de jeter ces flacons sublimes (d’ailleurs nous sommes nombreux à les garder !)… Et si le make-up commence à proposer des conditionnements rechargeables (Le Rouge Français, La Bouche Rouge…), c’est dorénavant aux produits les plus courants d’hygiène et de soin (donc aux plus gros volumes) de passer à l’heure du refill.

La consigne fait son grand retour !

COZIE (Consommation Objectif Zéro Impact Environnemental) a été un des premiers acteurs à proposer des cosmétiques certifiés bio dans des contenants consignés, remboursés si on les rend. L’entreprise propose une quinzaine de références (hygiène et soins de la vie de tous les jours, de 10 à 34 €, dernière nouveauté le Masque cheveux nourrissant, 100 ml, 24,50 €) dans des contenants en verre ou en aluminium, réutilisables et rechargeables, que l’on trouve sur l’eshop ou chez les distributeurs de vrac Day by day et L’Intendance.
On peut acheter les produits en contenants déjà remplis ou à la quantité de son choix grâce à la Dozeuse, une machine de vrac brevetée, conçue et produite en France. On peut également acheter en ligne et continuer l’aventure en boutique. Les produits sont consignés sur le principe de l’achat à vie.
Concrètement, on achète son contenant une fois à 1,50 € et à chaque prochain achat 1,50 € sera déduit automatiquement. On peut renvoyer ses contenants consignés en téléchargeant sur son espace personnel le bon de retour gratuit. Certifiée entreprise de l’économie sociale et solidaire (ESS), la marque travaille main dans la main avec des ESAT, notamment pour désinfecter et conditionner ses produits.
Selon la firme, réutiliser ses contenants c’est réduire de 79 % les émissions carbones par rapport à des contenants jetés à la poubelle.

Un pas de plus vers le zéro déchet pour les marques enseignes

The Body Shop encourage aussi l’économie circulaire en introduisant progressivement dans toutes ses boutiques en France à partir d’avril des stations de recharge ou “stations de refill” (47 boutiques Françaises en seront dotées d’ici octobre prochain, 400 au niveau international d’ici 2022).
La marque certifiée B Corp™ opte pour un flacon en aluminium rechargeable 300 ml (2,50 € à l’achat) et permet de choisir parmi 10 gels douche, shampoings, après-shampoings et savons liquides pour les mains (7 € par recharge).
Une fois ce flacon vide, on le rince, on le ramène et on le recharge de nouveau. Simple comme bonjour ! “En changeant nos habitudes, nous pourrions économiser plus de 25 tonnes de plastique chaque année. Cette pratique est bonne pour la planète mais aussi pour le porte-monnaie. En passant aux flacons rechargeables, nos clients pourront économiser plus de 80 € par an”, assure la marque.

Parce que le meilleur des déchets est celui que l’on ne produit pas, L’Occitane déploie à son tour l’installation de ses “Fontaines” à vrac, permettant de profiter de ses produits préférés tout en contribuant à réduire les déchets plastiques. Huit boutiques en seront dotées en France d’ici juin (Manosque, Ternes Paris, Lyon Herriot, Vincennes…), avant de les envisager en Europe, Asie, US et Canada.
Aujourd’hui, les Fontaines L’Occitane proposent la mise en bouteille de cinq produits phares : le Gel Douche Liquide Verveine, l’Huile de Douche Amande, le Savon Liquide Karité Verveine, ainsi que le duo de shampooing et après-shampooing Aromachologie. Selon le produit et le format souhaité, il suffit de se procurer en boutique le flacon Forever, disponible en 250 ml et 500 ml et de le recharger de son produit préféré. Fabriqué à 100 % à partir d’aluminium recyclé, durable, léger et recyclable, chaque estagnon est habillé aux couleurs de ses ingrédients iconiques.
Lors du premier achat, le flacon vide et son remplissage reviennent au même prix que le produit packagé. Dès la mise en bouteille suivante, on ne paie plus que le produit brut, réalisant ainsi des économies. Actionnées par des conseillères de vente formées aux exigences imposées, les fontaines sont calibrées pour distribuer de manière sécurisée la quantité exacte de produit sélectionné. Elles s’inscrivent dans la continuité des engagements pris lors du développement des formats rechargeables (25 références à ce jour).
La production et l’utilisation du plastique dans le monde arrivent aujourd’hui à leur point de rupture. Les dix dernières années ont ainsi vu naître plus de plastique qu’au cours du siècle passé. Soucieuse des effets de cette pollution sur l’environnement, L’Occitane s’engage à éliminer progressivement les plastiques inutiles ou à usage unique.

La pharmacie en phase de test

54 % des jeunes familles avec bébé se déclarent prêtes à consommer des produits d’hygiène et de soins pour bébé en vrac. Même si la sécurité et l’hygiène restent des points sur lesquels les parents ont besoin d’être rassurés.
Afin de répondre à ces inquiétudes, Mustela® a choisi la pharmacie pour proposer une offre alternative de soins cosmétiques en vrac. Du vrac oui, mais qui garantit la qualité et la sécurité comme pour les produits déjà conditionnés.
La marque leur propose en format vrac le Gel Lavant Certifié Bio et Vegan (480 ml, 11,90 €), ainsi qu’un Gel Hydro-Alcoolique pour les mains (480 ml, 6,90 € + à chaque fois 3 € de consigne pour le flacon en verre “Reviens”).
Une fois le produit terminé, on rapporte le flacon et on en reprend un nouveau ou on récupère le montant de la consigne. Cette expérimentation qui a été testée dans deux pharmacies à Paris et à Angers est en cours d’analyse afin de valider l’impact positif de ce nouveau mode de distribution de produits, avant d’envisager un déploiement à plus grande échelle.

A-Derma et Klorane décident à leur tour de donner plusieurs vies à leurs produits d’hygiène les plus fréquents au LAB, le concept store Pierre Fabre créé à Toulouse il y a un an. Six formules d’hygiène corporelle et capillaire sont désormais disponibles : chez Klorane, le Shampoing au lait d’avoine Extra-Doux, le Shampoing Apaisant et Anti-Irritant à la Pivoine et le Shampoing Anti-Pollution à la Menthe aquatique.

Chez A-Derma, le Gel Douche Surgras, le Gel Douche Hydra-Protecteur et l’Huile Lavante Emolliente Exomega Control. La machine nécessite l’utilisation d’une bouteille en verre recyclable réutilisable et facilement lavable. Le système est 100% sécurisé. Ainsi, la distance entre le goulot du flacon et la valve de remplissage de la machine, a été réduite au maximum pour empêcher toute contamination de la formule pendant la phase de remplissage réalisée par un expert du LAB. La valve de remplissage se referme automatiquement et sans goutte résiduelle, lorsque la machine a délivré la quantité prévue (300 ml).
Ce système garantit une parfaite hygiène. On n’en attendait pas moins du groupe qui a inventé la cosmétique stérile ! L’étiquette éditée par la machine à l’issue de chaque remplissage, permet d’identifier la formule choisie et contient un numéro de lot permettant une traçabilité de la formule.
Des flacons vides sont proposés avec un système de consigne en échange d’un euro symbolique. Une démarche 100 % RSE qui s’inscrit dans la dynamique verte insufflée au quotidien par les équipes de la Green mission Pierre Fabre.
Si le test s’avère concluant, l’opération sera proposée aux pharmaciens en France et dans le monde.

Ce n’est évidemment qu’un début. On a bien compris que dans les prochaines années le vrac devrait considérablement s’étendre en beauté.

Ariane Le Febvre
© 2021  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

366résultats