CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
12 juillet 2018Zoom Nouveautés

Les déodorants sans sels d’alu s’imposent en GMS

Logo zoom

Même si les antitranspirants avec sels d’aluminium sont toujours là, ils sont éclipsés cet été par les “déodorants 0 % (sans sels d’aluminium, donc) en GMS (la pharmacie, elle, avait réagi plus tôt). La plupart des marques de grande distribution propose désormais l’alternative, tandis qu’en pharmacie, on voit apparaître les premiers”gels douche déodorants“…

Les déodorants sans sels d’aluminium se généralisent cet été en grande distribution.
Même le leader historique de l’antitranspirant en GMS, Narta, s’y est mis avec son Déodorant Dermo Efficacité 48H sans alcool (spray 150 ml ou bille 50 ml, version femme et homme, 4 € chacun). Formulé avec de l’oxyde de magnésium qui piège les odeurs comme l’humidité, la texture brume est proposée dans un nouveau conditionnement breveté (un spray à anneau inspiré du design des ventilateurs Dyson et du canon à neige que l’on avait déjà vu chez Mixa en 2016). Plus doux, anti-irritations pour les aisselles sensibles, il augmente le confort de vaporisation, réduit la sensation de froid et la force de l’impact sur la peau (au lieu d’avoir un seul orifice de sortie comme sur une valve classique, ce sont dix petits orifices disposés sur deux anneaux circulaires assemblés qui offrent une micro-diffusion convergente et une répartition homogène de la formule sur l’aisselle).

Des déodorants certifiés bio en grandes surfaces

Toutes les marques du groupe L’Oréal suivent :
• Mixa Déodorant Peau Sensible (Cica Confort Déodorant 48h Post-Rasage, spray 150 ml ou bille 50 ml, 4,05 € chacun),
• Cadum (Douceur de Lait Déodorant micro-talc 48h, spray 150 ml ou bille 50 ml, 3,60 € chacun),
• et surtout Ushuaïa qui vient de sortir une gamme de déodorants certifiés Cosmébio, aux parfums 100 % d’origine naturelle (Déodorants Rituel d’Ayurveda à l’amla, brume 125 ml ou bille 50 ml, 4,45 € chacun), formulés avec des plantes issues de l’agriculture éco-responsable (la marque s’est engagée avec Pur Projet).
Petite précision : les brumes sont propulsées à l’air comprimé (125 ml = 200 ml), pour un respect optimal de la peau et de l’environnement. Bien sûr, cela augmente le prix du produit ! (4,45 € contre 3,95 €, prix moyen d’un déodorant Ushuaïa).

Nivea et Dove proposent également un grand choix de déodorants sans sels d’aluminium.
La première lance les Déodorants Fresh Natural 0 %, Fresh Flower 0 % ou Fresh Comfort 0 % (bille 50 ml : 3,30 € ; atomiseur 150 ml : 2,70 € ou format pocket 100 ml : 2,20 €).
La seconde compte autant d’anti-transpirants (14) que de déodorants 0 %, en aérosol (200 ml, 3,95 €), bille (50 ml, 4,23 €), ou format compressé (100 ml, 4,40 €), le tout dans quatre gammes : Original (avec ¼ de crème hydratante), Go Fresh, Anti-Traces Blanches et Talc Touch (cette dernière sera disponible à partir de septembre).

Le premier gel douche déodorant en pharmacie

Après les déodorants compressés qui, eux, avaient d’abord vu le jour en GMS (parmi les derniers sortis, toujours sans sels d’aluminium, ceux de Rogé Cavaillès : Déodorant Compressé Déo-soin Dermato, spray 75 ml à 8.50 €), voici Spirial Déo Douche, Gel lavant déodorant fraîcheur intense des Laboratoires SVR (200 ml, 9,50 €), un gel douche déodorant formulé avec un complexe de probiotiques (agents antibactériens sélectifs qui luttent contre les mauvaises odeurs sans perturber l’équilibre de la flore cutanée), offrant une fraîcheur longue durée. À la fois nettoyant, assainissant et déodorant, il peut s’utiliser absolument partout (visage, corps, cheveux et hygiène intime), mousse normalement, se rince facilement et laisse une sensation de propre toute la journée. Il ne permet pas de se dispenser d’un déodorant mais offre une sécurité supplémentaire. Avec lui, c’est ceinture et bretelles !
Décidément très innovante, la marque avait déjà imaginé l’an dernier le premier antitranspirant végétal sans sels d’aluminium (Spirial Végétal Déodorant antitranspirant 48H sans sels d’aluminium, 50 ml, 8,50 €) !

De quoi y perdre son latin et nous inciter à lire attentivement les facing des produits !

Ariane Le Febvre

Tous les articles (233)