jeudi 2 janvier 2020Zoom Nouveautés

Les masques les plus innovants de l’hiver

Les masques les plus innovants de l’hiver

Liquide, sauna, rouge vif, en coton tissé de fils d’or ou en feuilles d’algues… l’imagination n’a pas de limites dans ce secteur du soin visage décidément très créatif. Sélection de ceux qui retiennent l’attention…

Temps de lecture
~ 4 minutes

Les masques eye catching

Littéralement ces masques qui “attrapent l’œil” vont faire leur effet sur instagram (cela compte !).

Parmi les plus spectaculaires, le masque furieusement rouge à la pâte de piment d’Erborian (Red Pepper Paste Mask, Masque soin concentré d’éclat, 50 ml, 37 €, à partir d’avril).
Riche en caroténoïdes, le piment (qui est à la Corée ce que la baguette est à la France !) a ici bénéficié d’une extraction spécifique dont a été retirée la capsaïcine (qui fait la saveur des plats mais pas de la peau !).

Hautement photogéniques également, le masque de nuit hydratant de TonyMolly, lové dans un petit chat rose so kawaï (Cats Purrfect Night Mask TonyMolly, 50 ml, 17 €, chez Sephora) ou le Masque Anticernes tout noir de Wish Formula, en forme d’adorable chauve-souris (3,90 €).

Du côté des masques noirs, les plus nouveaux ne font plus appel au charbon mais à des textures peel-off (Luminizing Black Mask, Masque Noir Teint Lumineux de Boscia, 80 g, 31 €, chez Sephora) ou “jelly” et à des ingrédients noirs précieux comme la truffe ou les baies noires (Black Jelly Pack de J.One, 50 ml, 43 €).
Surnommé le “corset mask”, la technologie de ce dernier forme un canevas à mémoire de forme qui “lifte” les traits, tout en préservant la souplesse de la peau.

Autre masque qui agit sur le relâchement cutané et l’ovale, le Masque V-Line au diamant du Dr. Oracle 4,50 €.
À la pointe de la technologie Tension-Up, confectionné en coton tissé de fils d’or, il est composé de deux bandes de tissus qui se superposent, reliées par des anneaux qui s’accrochent aux oreilles pour un meilleur maintien.

Les masques splash

Ces masques liquides comme de l’eau, aussi appelés patting water packs, sont la nouvelle tocade des Coréennes.
Concentrés en actifs puissants la fois exfoliants, raviveurs d’éclat, hydratants… ils se diluent dans de l’eau (dans le lavabo ou sous la douche) et se “splashent” sur l’ensemble du visage, en tapotant avec la paume des mains, produisant leurs effets en moins d’une minute. Leur spectre multi-actions permet de diminuer le nombre d’étapes du layering, en remplaçant le tonique et le sérum.

Le grand spécialiste du Splash Mask est Blithe qui en propose trois : Rejuvenating Purple Berry, Soothing and Healing Green Tea ou Energy Yellow Citrus and Honey (200 ml, 39 €). Surfant sur cette tendance, Origins a imaginé le Maskimizer Pré-Masque Optimisant (95 ml, 20 €), destiné à décupler les effets de n’importe quel masque.

Les masques biodégradables

Les sheet masks (masques tissus en sachet unitaire) n’étant pas biodégradables, les marques inventent des supports beaucoup plus écologiques, comme la feuille de tencel, une fibre naturelle issue du bois d’eucalyptus qu’Atfox utilise dans quatre masques (Hydratant & Apaisant, Raffermissant & Hydratant, Eclat & Energisant, Purifiant & Equilibrant, 20 ml, 3,50 €) ou des masques en tissu d’origine végétale (Kit de trois masques Litchi/Ananas/Coco de Sephora Collection, 7,95 €).

Bien aussi, la biocellulose sévit toujours.
Obtenue par biotechnologie, cette nano-fibre naturelle 100 % biocompatible avec l’épiderme fait appel à un procédé de fermentation avec une bactérie spécifique qui croît dans de l’eau de coco, produisant des fibres de cellulose.
Utilisée pour les grands brûlés, la biocellulose peut être utilisée sur les épidermes les plus sensibles.

On la retrouve dans des masques spécifiques du contour des yeux (Réponse Regard Hyalushot Eyes, Masque Biocellulose haute imprégnation de Matis, cinq sachets de deux masques pré-imprégnés de 10 ml de sérum, 52 €) ou des masques hydratants et apaisants, parfaits en hiver pour toutes les peaux stressées par le froid (Hyaluron-Filler Masque Intensif à l’Acide Hyaluronique d’Eucerin, masque unitaire 8,10 € ou boîte de quatre masques, 28,40 € ; Masque Visage Bio-Cellulose de DHC, 10,50 € chez Nocibé ; Prebiotic Mask Equilibrant, Masque Douceur et Protection de Biocyte, 7 € le masque ou 27,50 € la boite de quatre).

Mais le plus eco-friendly de tous est sans doute le Masque à l’algue naturelle de CellBn, 20 ml, 9,50 €.
Taillé dans une feuille d’algue entière (qui est elle-même détoxifiante) récoltée dans la Mer de Goheung en Corée du Sud, ce masque 100 % d’origine naturelle, enrichi d’un sérum aux 16 plantes, se compose de deux parties qui s’ajustent parfaitement au visage.
Véritable “couteau suisse” du soin, il a quasiment réponse à tout (éclat, imperfections, peau mature…) !

Le chaud froid

On trouve ici les masques peel-off cryothérapiques qui stimulent la circulation et repulpent la peau (Masque Mermaid Fire and Ice de Boscia, 80 g, 34,50 €, chez Sephora) ou les masques sauna en aluminium, aussi appelés foil mask.
Ils se composent d’une double épaisseur : la couche intérieure du masque est en coton en maille douce imbibée d’un sérum aux ingrédients ciblés. La pellicule extérieure est une feuille d’aluminium qui scelle les actifs et réchauffe la peau durant la pose pour ouvrir les pores (tel un bain de vapeur) permettant aux actifs de mieux pénétrer (Masque sauna désaltérant Make P:rem, 4,90 €).

Le speed masking

C’est le nerf de la guerre, les actions doivent être de plus en plus rapides et les temps de pose réduits, de cinq à dix minutes maximum.

Dans ce registre, on peut citer Milk & Peel Mask, Masque Resurfaçant 5 Minutes au lait de sésame, Effet “peau neuve” d’Erborian (60 g, 30 €), les masques Youth Maker de Filorga (Refiner Mask, Masque Perfecteur Flash ; Brighter Mask, Masque Illuminateur Flash ; Plumper Mask, Masque Repulpant Flash, 75 ml, 32,90 €, à partir d’avril) ou les Masques Visage 1 minute Lotus ou Avocat de Sephora Collection (9,95 €).

En attendant le masque en spray qui va vaporiser des nanofibres (non occlusives) sur le visage du Japonais Kao. Ces nanofibres (leur taille fait à peine un centième de l’épaisseur d’un cheveu) vont aussitôt s’agglutiner pour former un film transparent qui va créer un effet de serre.
Cette “seconde peau” pourra être portée la nuit ou retirée après une minute environ !

Ariane Le Febvre
© 2020  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

322résultats