jeudi 11 décembre 2014Zoom Nouveautés

Les micelles dans l'air du démaquillage

© L'Observatoire des Cosmétiques

Avec le succès des eaux micellaires, "micelle" devient le nouveau mot magique du démaquillage. Lait, huile, gel, lingettes… en 2015, toutes les textures de démaquillants adoptent les micelles. En fait, pour être dans l’air du temps cosmétique, il faudra décliner les micelles dans toutes les autres galéniques que l’eau.

Temps de lecture
~ 5 minutes

Depuis 20 ans (date de l’apparition de la première d’entre elles, Créaline H2O de Bioderma, 250 ml, 10,50 €, toujours la plus vendue), les eaux, solutions ou lotions micellaires ont vraiment simplifié le démaquillage et conquis les plus réfractaires !
Rappelons ici que les micelles sont des microsphères invisibles constituées de tensioactifs qui possèdent un pôle hydrophile et un pôle lipophile. Cette double affinité explique leur efficacité démaquillante : elles emprisonnent les impuretés présentes à la surface de la peau (sébum, pollution, maquillage…), les attirant comme un aimant. Un seul produit, un seul geste pour remplacer le traditionnel duo lait démaquillant + lotion tonique. Avec elles, non seulement le gain de temps est réel, mais le pouvoir nettoyant/démaquillant est au rendez-vous. Elles démaquillent très vite et très bien.
Les femmes les aiment tellement qu’elles les utilisent toute l’année. La preuve, l’été n’est plus la saison de l’eau micellaire et nombre d’entre elles sortent en janvier ! Il en existe désormais à peu près pour tous les goûts et tous les publics.
Bien sûr, adaptées au type de peau, y compris pour les peaux à tendance acnéique (Eau micellaire purifiante A-Derma, 200 ml, 9,10 €), mais aujourd’hui, on peut également trouver des eaux micellaires anti-âge (Filorga, 400 ml, 19,90 €), spécifiques bébés (ABCDerm H2O Solution micellaire Bioderma, 1000 ml, 12 €), ou futures mamans (Eau micellaire lactée à la rose Beautanicae, 200 ml, 20 €, certifiée Cosmébio) ! Si ce fleuron de la dermo-cosmétique est né en pharmacie, il gagne désormais la grande distribution en 2015, avec parfois des créations très pointues !

L’eau micellaire par type de peau se généralise en grande distribution

Après avoir lancé l’an dernier des eaux micellaires purifiantes, anti-dessèchement ou apaisantes, Mixa Expert Peau Sensible propose depuis peu une Eau Micellaire Physiologique Visage & Yeux anti-rougeurs à l’allantoïne (400 ml, 5,75 €), ainsi que des Lingettes Démaquillantes au Lait Micellaire, toujours pour les peaux sujettes aux rougeurs (25 lingettes, 3,90 €).
Grâce à un tissage molletonné et en relief, ces dernières captent l’ensemble des impuretés en un seul geste et surtout sans avoir à frotter. Formulées au lait micellaire à l’allantoïne, avec un taux d’imprégnation de formule supérieur de 30 % aux autres lingettes Mixa, elles dissolvent efficacement et en douceur le maquillage et les impuretés.
En janvier, ce sera au tour de Garnier de lancer les siennes à base de fibres de soie (Lingettes démaquillantes micellaires, 25 lingettes, 3,25 €), ainsi que des eaux micellaires adaptées aux peaux sensibles, qu’elles soient sèches, mixtes ou grasses (Solution Micellaire Tout-en-1 Pure Active, 400 ml, 4,80 €).
Diadermine, après avoir lancé une Lotion micellaire démaquillante Haute Tolérance pour les peaux sensibles (200 ml, 4,90 €) en 2012, en prévoit une nouvelle pour tous les types de peaux à partir d’avril 2015 (Eau micellaire Douceur 3-en-1, 200 ml, 3,90 €).
Ces eaux micellaires sont pour la plupart physiologiques, c’est-à-dire qu’elles respectent le pH naturel de la peau.

Des formules plus universelles pour les marques certifiées bio

Même si on commence aussi à voir fleurir les eaux micellaires par type de peau en cosmétique certifiée bio, comme chez Cattier (Ondée Merveilleuse, Lotion Micellaire Rééquilibrante pour les peaux mixtes à grasses, 200 ml, 10,95 €), dans l’ensemble, les dernières nouveautés bio sont formulées pour répondre à la plupart des types de peaux.µ
C’est le cas de celle d’Acorelle, qui est enrichie en eaux florales biologiques de rose et d’hamamélis, ainsi qu’en glycérine végétale (150 ml, 13,50 €).
Ou encore de l’Eau micellaire certifiée bio de la Marque Repère (250 ml, 3,70 €, dans les hypermarchés E. Leclerc).

Micelles en tous genres en pharmacie

En toute logique, c’est dans ce circuit que l’on trouve le plus d’innovations.
Après avoir lancé au printemps dernier un Lait démaquillant micellaire Sensifluid à l’avoine Rhealba® (200 ml, 12 € ou 400 ml, 13,30 €), A-Derma vient de sortir, toujours dans la gamme Sensifluid, le premier Gel Micellaire Yeux Waterproof (100 ml, 9,80 €) pour les yeux sensibles. Avec un avantage certain : un démaquillage des mascaras waterproof sans effet gras.
Quant à Avène, sa Lotion micellaire nettoyante et démaquillante (400 ml, 15,30 € ou format voyage 100 ml, 5,50 €, à partir de janvier), va offrir une nouvelle formule plus hydratante et apaisante (présence d’un réseau gélifié gorgé d’eau Thermale d’Avène qui dépose sur la peau un voile d’hydratation). Nul doute le groupe Pierre Fabre croit aux micelles !
Tout comme L’Oréal qui proposera à partir de mars chez Vichy la première Huile Micellaire Démaquillante Sublimatrice, dans sa gamme Pureté Thermale (125 ml, 14,90 €).
C’est simple, les micelles se prêtent à toutes les textures. Parions qu’on les trouvera bientôt en parfumerie (le seul réseau où elles ne sont quasiment pas représentées), avec une connotation anti-âge ou éclat…

Ariane Le Febvre

© L'Observatoire des Cosmétiques
© 2014- 2022  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

399résultats