jeudi 16 avril 2020Zoom Nouveautés

Les soins pour les mains à l’honneur

Les soins pour les mains à l’honneur

Éprouvées par les lavages à répétition et les désinfections au gel hydro-alcoolique, nos mains ont grand besoin d’être chouchoutées ! Exigence de naturalité et de transparence, vertus cicatrisantes, respect du microbiome, engagements RSE… là comme ailleurs, les grandes tendances générales se vérifient.

Temps de lecture
~ 6 minutes

Les tiraillements sur les mains frisent le douloureux en ce moment et elles ont plus que jamais besoin de réconfort.
L’utilisation renouvelée de gel hydro-alcoolique et la répétition des lavages mettent à mal leur film hydrolipidique protecteur et peuvent favoriser la survenue d’irritations sur les peaux les plus fragiles.

D’ailleurs, les marques qui offrent des crèmes pour les mains aux hôpitaux et aux EPHAD sont de plus en plus nombreuses (après L’Occitane, c’est au tour de Clarins, La Roche-Posay, Cha Ling, Le Petit Olivier, Sisley, Thalgo). Étant entendu qu’une attention particulière doit être portée au choix du lavant (si possible syndet ou savon surgras) et aux gestes doux (rinçage soigneux et pas à l’eau trop chaude, séchage en tamponnant bien sans frotter…), il semble opportun de faire un focus sur les dernières nouveautés en matière de soins pour les mains.

Naturalité et engagements RSE

Le respect de l’environnement et les formules naturelles sont devenues une exigence pour les consommateurs.
Exit, donc, d’une façon générale, les silicones, huiles minérales et autres cires microcristallines.
Place aux ingrédients végétaux (beurre de karité, huiles végétales, aloé vera…), à la glycérine et à la cire d’abeille… ainsi qu’aux conditionnements éco-responsables.
C’est encore timide, ce qui est étonnant pour un soin aussi basique et quotidien que la crème pour les mains.

On peut néanmoins saluer l’initiative de Diptyque de proposer sa délicieuse Émulsion Velours pour les mains dans un magnifique flacon en verre rechargeable au format généreux qui devient un objet de décoration durable dans la salle de bain (L’Art du Soin, 350 ml, 54 € ; Recharge 350 ml, 32 €).
Sa formule fait la part belle aux actifs biologiques (huile de sésame, eaux florales d’immortelle et de camomille…).
La texture fine enveloppe les mains d’un voile impalpable et embaumant.

Du côté des crèmes “cultes” et bien nourrissantes, on peut citer la Crème Mains Intense à l’huile de graines de chanvre issue du commerce équitable dans la gamme Hemp The Body Shop qui se décline désormais en format voyage (100 ml, 14,50 € ou 30 ml, 7 €).
Avec une odeur bien caractéristique de patchouli que l’on adore… ou que l’on déteste !

Autre best-seller, le Baume Mains Intense avec 25 % de beurre de karité biologique de L’Occitane à l’exquis parfum de fleurs blanches (150 ml, 26 €).
La marque s’est engagée pour un partenariat durable et équitable avec les femmes du Burkina Faso pour produire son beurre de karité (programme d’alphabétisation, de formations et de microcrédits, développement d’entreprises créées par des femmes).

Des versions plus légères pour l’été

C’est une des bonnes idées de proposer des textures poids plume, riches en eau mais bien hydratantes, à la belle saison. Avec des parfums désaltérants, comme le concombre, la verveine ou le thé vert.

The Body Shop proposera ainsi en mai une crème pour les mains au concombre (Crème Mains Cool Cucumber, 30 ml, 6 €).

L’Occitane imagine un Gel Crème Fraîcheur des Mains parfumé à la verveine (30 ml, 8 €) qui laisse un film poudré anti-moiteur.
Enrichi en extrait de verveine biologique et en poudre de tapioca, il diminue les sensations d’humidité et de gonflement des mains.
La marque provençale décline aussi sa crème pour les mains au karité dans des textures légères et différentes senteurs thé vert, violette ou verveine agrumes (Crème Mains Thé Vert, Crème Mains Karité Légère Senteur Violette, Gel Crème Mains Légère Verveine Agrumes, Karité Classique Crème Mains Légère, 30 ml, 8 € chaque).

Les formules cicatrisantes, une tendance qui se confirme

Plus réparatrices que les autres, elles associent les habituels ingrédients nourrissants et hydratants (beurre de karité, glycérine, céramides, acide hyaluronique…) à des actifs réparateurs (panthénol, niacinamide…).
Si on les trouve essentiellement en pharmacies (Cicaplast Mains Crème Barrière Réparatrice La Roche-Posay, 40 ml, 8 € ; Atoderm Mains et Ongles Ultra-Réparateur de Bioderma, 50 ml, 2,95 € ; Topialyse Crème Nutri-Réparatrice de SVR, 50 ml, 5 € ; ou l’excellente Crème Mains Réparatrice de Cerave, 50 ml, 5,50 €), elles font leur apparition depuis peu en GMS.

Le Petit Olivier vient d’en lancer une avec 98 % d’ingrédients d’origine naturelle (Crème Mains Réparatrice Beurre de Karité, 75 ml, 3,65 €), ainsi que Mixa Intensif Peaux Sèches (Cica Mains, Crème Mains Réparatrice Intense, 50 ml, 3,35 €).
Cette dernière a été testée sur les professions exposées comme les infirmières.

Son originalité ? Sa formule water-résistante due à sa texture riche et filmogène “effet pansement” qui continue à protéger les mains après trois lavages à l’eau.

Le respect du microbiome

Il commence à pointer le bout de son nez, même si, curieusement, les crèmes pour les mains biome friendly sont encore peu nombreuses. Une idée à creuser ?

Pour l’instant, on peut les trouver chez Gallinée et Ren Clean Skincare. La Crème Mains de Gallinée (proposée à 9 € au lieu de 14 € les 50 ml pendant toute la durée du confinement) bichonne nos bonnes bactéries grâce à un complexe breveté de prébiotiques, probiotiques et postbiotiques, qui, selon Marie Drago, la fondatrice, “donne d’excellents résultats sur l’eczéma”.
Rapidement absorbée, elle convient aux femmes qui détestent la sensation grasse ou collante que certaines crèmes pour les mains peuvent avoir.
Idem pour Citrus Limonum Crème Prébiotique Mains de Ren Clean Skincare (300 ml, 23 €). Fluide et légère, elle pénètre vite et ne nécessite pas de massage fastidieux.

Crèmes de nuit…

Ce sont les textures les plus riches et cela tombe bien car c’est le moment où les mains ont le plus besoin d’être nourries (la crème a ainsi le temps d’agir toute la nuit).
S’il ne fallait utiliser un soin des mains qu’une fois par jour, c’est le meilleur moment. On peut les appliquer en couche épaisse le soir avant de se coucher, avant d’enfiler des gants en coton, en prenant le temps de bien masser les articulations, les contours des ongles et en les étirant jusqu’aux avant-bras (une zone souvent sèche).

Dans le sillage de la Crème de Nuit Réparatrice pour les mains très abîmées de Mavala (70 ml, 29,90 €), on trouve aussi la Crème Mains Ultra-Nourrissante Le Comptoir des Huiles (50 ml, 8,90 €), certifiée COSMOS Organic et Cosmébio, qui possède une concentration exceptionnelle en huile de baobab (10 %).
Sa texture enveloppante à souhait apporte un vrai réconfort.

Autres formules “rescue” : la Crème de Konjac, Crème mains et ongles The Nail Kitchen (100 ml, 22 €), le Soin SOS Baume Mains de Lavera (50 ml, 4,99 €), la Crème Mains Pro Intense de Laino (50 ml, 3,95 €) au karité et à la cire d’abeille bien isolante, ou le très luxueux Soin Intensif pour les Mains de Sensaï Cellular Performance (100 ml, 96 €), une formule anti-âge à la mythique Soie de Koishimaru.

À associer aux gants de soin en coton et céramique de la même marque pour en démultiplier les bénéfices (20 €).

Le parfum, un vrai plus

Bien sûr, la composition, la texture et le prix sont des éléments déterminants… mais le parfum d’une crème pour les mains est sans doute ce qui fidélise le plus.
C’est souvent là que se joue l’acte d’achat. Certaines marques l’ont bien compris en soignant particulièrement la création olfactive de leurs produits.

C’est le cas de Laino et de ses deux nouvelles crèmes Collector qui contiennent 97 % d’ingrédients d’origine naturelle (Crème Mains Framboise senteur Pivoine ou Crème Mains Miel de Garrigue Bio senteur Fleur d’oranger, 50 ml, 3,95 €).

Sanoflore va encore plus loin en misant sur les bienfaits aromatiques de ses huiles essentielles pour booster la concentration, se relaxer ou se revigorer (Aroma Therapia Crèmes mains nourrissantes aromatiques, 30 ml, 9,86 €).

Comme on peut le voir, les contenances ont été revues à la baisse. L’habituel 75 ml a cédé la place au 50 ml, et plus souvent encore au format voyage de 30 ml.
À méditer… !

Ariane Le Febvre
© 2020  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

344résultats