CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
22 août 2016ANSM

Les cosmétiques dans le rapport d'activité 2015 de l'ANSM pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© L'Observatoire des Cosmétiques

Début août, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a publié son rapport d'activité pour l'année 2015. 139 pages que L'Observatoire des Cosmétiques a lues pour vous, pour mettre en exergue les passages d'intérêt concernant les entreprises et produits cosmétiques.

Temps de lecture : ~ 4 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Si les produits cosmétiques ne sont pas au cœur de ce rapport d'activité (fortement dominé par les médicaments), ils sont néanmoins cités dans une dizaine de pages.
Première mention en page 45, avec un rappel du cadre de la "surveillance des risques associés aux produits cosmétiques".

La Cosmétovigilance est évoquée en page 46, où il est indiqué qu'en 2015, l’Agence a traité 227 signalements de cosmétovigilance (contre 193 en 2014 et 157 en 2013). Parmi ces signalements, 86 sont des cas graves.

Un petit paragraphe (p. 46) sur le contrôle du marché des produits cosmétiques précise que " plusieurs familles de substances font l’objet d’expertises approfondies, notamment le plomb et des substances à caractère perturbateur endocrinien ".
Et en page 48, sous le thème "Garantir la sécurité des produits de santé tout au long de leur cycle de vie", un encadré rappelle les conséquences de l'inspection de l’établissement de fabrication de matières premières de Cargill France situé à Lannilis, qui a " conduit l’ANSM à diligenter une enquête plus large sur la qualification des fournisseurs de matières premières (finalisation en 2016) afin de sensibiliser les fabricants à une meilleure gestion de leurs fournisseurs ".

Les inspections

L’inspection des produits cosmétiques est évoquée en page 52. Le ...