lundi 4 janvier 2010Conseiller les consommateurs

Déodorant ou antitranspirant ?

Déodorant ou antitranspirant ?

Déodorant ou antitranspirant, ce n’est pas la même chose ! Ce sont même deux produits très différents, tant dans leurs compositions que dans leurs modes d’action, même si tous les deux sont utilisés dans le même but : lutter contre les mauvaises odeurs dues à la transpiration.

Temps de lecture
~ 8 minutes

Petit rappel anatomique : ce n’est pas la sueur qui sent mauvais, c’est l’action enzymatique des bactéries de la peau à son contact qui provoque la formation de composés volatils malodorants au niveau des aisselles.
Quoi qu’il en soit, c’est un fait que le résultat n’est pas forcément des plus engageants, et qu’on a bien besoin de l’aide des produits cosmétiques pour rester frais et nets tout au long de la journée.
Deux solutions principales (et deux moyens d’actions différents) s’offrent à nos dessous de bras.

Première solution : les antitranspirants (ou antiperspirants)

Ils fonctionnent en bloquant le processus de la transpiration. En clair, ils nous empêchent de transpirer en formant comme un bouchon à l’entrée du canal des glandes sudoripares et en entravant leur fonctionnement.

Premier inconvénient
Ils s’opposent ainsi à une fonction naturelle d’élimination de l’organisme. Or, si on transpire, ce n’est pas par hasard, mais bien, en plus d’une fonction de thermorégulation, pour évacuer des toxines et des déchets organiques qui sont bien mieux à l’extérieur de notre corps que bloqués à l’intérieur.

Second inconvénient
Ils ont recours pour ce faire aux sels d’aluminium, des composés qui ont tendance à faire l’unanimité des experts contre eux, notamment …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Conseiller les consommateursAutres articles

21résultats